Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2012/4 (Vol. 49)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.494.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

La frontière, pour le pire ou le meilleur ! La frontière, une nécessité, certes. Mais si Romulus illustre une période guerrière, je retiens plus volontiers Numa [1][1] http://ugo.bratelli.free.fr/Plutarque/PlutarqueNum... et sa période civilisatrice. Car un territoire, borné pour se défendre, sert aussi à réfléchir, à agir pour construire. Le territoire, trop souvent perçu pour fermer, peut également ouvrir.

2

Ce sont toutefois des périmètres variables qu’il convient d’appréhender, en fonction des objectifs poursuivis et des enjeux. On se trouve alors face à des frontières aux contours plus ou moins flous, au gré alors des configurations/reconfigurations à établir. Rêvons?! Tout ne serait-il pas qu’une question de point de vue?? Éviter de se trouver face à des frontières que l’on imaginerait définitivement figées, quel que soit l’angle abordé, ne serait-ce pas aussi une manière d’éviter de radicaliser un conflit?? Pas d’anarchie, bien sûr, dans cette approche, mais des territoires divers pour répondre à différents besoins, bâtir bien d’autres indicateurs, l’information étant, bien évidemment, au cœur de ce numéro.

3

Pas de typologie pour autant dans ce dossier, mais un tableau pointilliste de la question, tant au regard des échelons géographiques, des acteurs en lice que des thèmes abordés, pour présenter l’extrême variété des approches, imaginant qu’elle serait source d’inspiration pour d’autres acteurs, d’autres projets de territoire et d’actions, alliant des organismes des secteurs publics et privés mais aussi le public.

4

Renouveler sa vision du territoire, adopter une approche interdisciplinaire, ce fut fait sans épuiser toutefois le sujet, tant la notion de territoire s’avère riche. Ce qui a, en revanche, été largement détaillé, ce sont des actions menées sur le terrain pour développer une «?culture de l’information?» pour les collectivités territoriales. Pas de recettes toutefois sur ce point non plus, mais uniquement des flashs sur des réalisations remarquables relevées dans différentes parties du territoire français.

5

À côté de ce dossier, on trouvera à nouveau, tant la matière est riche, une invitation à s’interroger sur la responsabilité de l’employeur sur les réseaux sociaux, mais aussi sur les aspects juridiques des big data et la notion de vol d’information qui ne manquera pas de laisser perplexe. D’autres invitations aussi pour s’évader vers le data journalisme, à s’imaginer, fort opportunément, en analyste d’informations, ou à se (re)plonger dans le web sémantique, toujours porteur d’ouvertures nouvelles. Pourquoi ne pas souligner aussi qu’annoter, indispensable pour s’approprier des connaissances, met en lice la copie et ses avatars, et que le livre numérique met aujourd’hui en œuvre plusieurs normes pour exister sur les réseaux?? Tels sont les sujets à découvrir aussi dans les pages de ce numéro.

Notes

Pour citer cet article

Battisti Michèle, « Le territoire, un levier pour l'action », Documentaliste-Sciences de l'Information 4/2012 (Vol. 49) , p. 1-1
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2012-4-page-1.htm.
DOI : 10.3917/docsi.494.0001.


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback