Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2012/4 (Vol. 49)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.494.0024
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 24 - 25 Article suivant
1

« L’espace fond comme le sable coule entre les doigts. Le temps l’emporte et ne m’en laisse que des lambeaux informes » [1][1] Georges PÉREC. Espèce d’espaces. Galilée, 1974.

2

Le monde informationnel dans lequel nous vivons est caractérisé par l’échange, la mobilité, la mise en réseau. C’est un monde de plus en plus virtuel où la distance et la durée sont quantités négligeables. Le territoire informationnel à notre portée est infini et nous y accédons équipés de nos outils numériques, connectés aux réseaux de télécommunications, jusque dans les nuages.

3

Puisque tout conduit à effacer les frontières des univers informationnels, pourquoi faire du territoire et de l’information le sujet de ce dossier ?

4

Parce qu’il existe des lieux où l’on tente de se réapproprier l’espace et le temps. De Dunkerque à Montpellier, de Brest à Besançon, nous allons nous intéresser à des projets valorisant le niveau local. L’information est une ressource essentielle à ces projets. Sa gestion, son traitement, sa diffusion sont au cœur des dispositifs mis en œuvre. L’information se met ici au service du territoire, pensé comme un ensemble de relations entre une population et un espace, pour développer l’engagement citoyen, le lien social, le « vivre ensemble », la culture, la connaissance, l’économie, etc., en langues française ou régionale (alsacien, basque, breton, corse, etc.).

5

C’est à Pierre Ginet qu’il revient en introduction d’éclairer la notion de territoire et de le présenter tel qu’il est « perçu, vécu, voulu ». Chaque territoire peut être appréhendé à la fois comme « un contenant et un contenu ». Nous sommes là en territoire connu [2][2] Jean-Michel SALAUN. Vu, lu, su : les architectes de... !

6

« Revenir vers les habitants, revenir sur les territoires » [3][3] Élizabeth AUCLAIR. « Revenir vers les habitants, revenir..., Michel Briand nous emmène à Brest où l’on encourage la culture de la coopération, porteuse d’innovation sociale, pour transformer les territoires. L’innovation sociale ouverte laisse la place à Montpellier à l’innovation urbaine. C’est ce que nous constaterons avec Jérémie Valentin dans un projet qui organise la rencontre des données institutionnelles et des données citoyennes.

7

Avec Claire Scopsi, nous irons dans le Nord-Pas-de-Calais explorer le bassin minier où les institutions et la population conjuguent leurs efforts de collecte de la mémoire industrielle et sociale. Le cyberespace dépositaire de la mémoire, pour le meilleur et/ou pour le pire ? Collecter les archives orales de la politique de la ville, c’est aussi le projet présenté par Luc Faraldi et Michel Didier. Pour la ville, comme pour les territoires ruraux, « le patrimoine et la culture apparaissent aujourd’hui être des leviers identitaires qui permettent aux sociétés […] de reconstruire leur lien social et de s’approprier leur propre développement ». [4][4] Valérie JOUSSEAUME, Olivier DAVID et Claire DELFOSSE....

8

Dans le Nord toujours, la Communauté urbaine de Dunkerque conduit le projet de la Halle aux sucres qui abritera l’un des quatre learning centers de la région Nord-Pas-de-Calais. Consacré au thème de la ville durable, il permettra à tout un chacun de comprendre et de s’approprier les grands enjeux de la ville de demain. À Besançon, l’Agence régionale de développement (ARD) de Franche-Comté ausculte le territoire dans un objectif de développement économique. Veille et géomatique se conjuguent ici pour avoir « une connaissance fine des dynamiques de la région et des territoires infra-régionaux sur les champs socio-économiques ».

9

Clôturant ce premier pôle, Patrick Brenner s‘interroge à propos de l’acte III de la décentralisation : porte-t-il en germe les « derniers jours du service public de la lecture et de l’information gérée par une fonction publique ? ». Dans une brève réponse, Dominique Lahary, président de l’Interassociation Archives-Bibliothèques-Documentation (IABD), nous offre une autre vision de l’avenir.

10

Les collectivités territoriales sont traversées de problématiques informationnelles et documentaires comparables à celles qui se posent à la société tout entière et qui sont autant de défis à relever : accéder à l’information, à la connaissance, gérer, diffuser, libérer les données, l’information, les documents et les connaissances, collecter et conserver la mémoire territoriale, etc. Le deuxième pôle met en lumière ces défis, à commencer par la politique d’information.

11

Michèle Rive en expose toutes les déclinaisons et appelle à la conception d’un modèle d’architecture de l’information ancrée au plus près des citoyens. Les compétences des professionnels de l’information sont indispensables au succès de ces politiques. Françoise Noët en fait la démonstration avec les dispositifs de pilotage de la gouvernance documentaire du département de Seine-Saint-Denis. Michel Noguier, qui préside l’association Interdoc, donne à voir une profession organisée qui échange et partage pour rester « à la pointe de l’info-doc ».

12

Échange et partage sont également les mots-clés du site WikiTerritorial géré par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et dont la devise est « informer, c’est déjà former ». L’espace « E-connaissances » qu’il met à la disposition de tous couvre le très large spectre des thématiques relevant des compétences des collectivités territoriales : emploi, énergie, habitat, sécurité, finances, santé, aménagement numérique, éducation, culture, etc. Il s’appuie en partie sur Localtis.info, le quotidien d’information en ligne de la Caisse des dépôts et consignations.

13

De la veille à l’intelligence territoriale, il n’y a qu’un pas ! Pour Patrice Raymond, il est urgent de passer à l’acte. Un autre défi : la libération des données. Où en est-on ? Joumana Boustany nous offre un panorama de la situation en France. Le numérique est en marche dans les collectivités territoriales, mais quel est le point de vue des agents ? Maryse Carmes lève le voile sur une enquête dont les résultats sont précieux pour ceux qui s’emploient à faire exister les collectivités numériques comme pour ceux qui utilisent les TIC.

14

« Il n’est désormais plus possible de se borner aux territoires balisés. Le professionnel de l’info doit se transformer en explorateur » [5][5] Christophe DESCHAMPS. « Introduction », dossier La.... Suivons les conseils de Christophe Deschamps…

Notes

[1]

Georges PÉREC. Espèce d’espaces. Galilée, 1974

[2]

Jean-Michel SALAUN. Vu, lu, su : les architectes de l’information face à l’oligopole du Web. La Découverte, 2012. 151 p. (Cahiers libres)

[3]

Élizabeth AUCLAIR. « Revenir vers les habitants, revenir sur les territoires ». Développement durable et territoires, mai 2011, vol. 2, n°2 http://developpementdurable.revues.org/8946

[4]

Valérie JOUSSEAUME, Olivier DAVID et Claire DELFOSSE. « Éditorial ». Norois, 2007, n°204, http://norois.revues.org/1397

[5]

Christophe DESCHAMPS. « Introduction », dossier La curation : entre usages individuels et pratiques professionnelles. Documentaliste Sciences de l’information, 2012, vol. 49, n° 1. p.20

Résumé

Français

Le mouvement de l’Open data a sans nul doute donné un nouvel attrait aux données publiques, ces données qui émanent notamment des collectivités territoriales. Mais, au-delà, la gestion de l’information qui irrigue ces collectivités présente bien d’autres enjeux où l’architecture de l’information, l’intelligence territoriale, la gouvernance documentaire sont appelées à jouer un rôle majeur. L’information sur les territoires, vue comme un objet de recherche, prend une autre dimension, indissociable de la précédente. Elle sera illustrée par plusieurs initiatives remarquables menées par des collectivités et des chercheurs. L’information, sous ses multiples formes, au service des territoires et de leurs habitants, occupe donc bien un rôle majeur. Informer, n’est-ce pas gouverner ?

English

The state of local and regional informationThe Open data movement without doubt has made public data, especially those provided by regional authorities, more attractive. Challenges in this area will be met only where information architecture, regional intelligence and information governance can play a major role. Regional authority information, as a search topic, takes on another dimension indissociable from information management. Several initiatives undertaken by such municipal networks and researchers illustrate this. The many forms of information that serve regions and their inhabitants play a major role.

Español

La información territorial en todos sus estadosEl movimiento de Open data ha dado sin ninguna duda un nuevo atractivo a los datos públicos, esos datos que emanan especialmente de las colectividades territoriales. Pero, aparte, la gestión de la información que irriga estas colectividades presenta muchos otros retos en los que la arquitectura de la información, la inteligencia territorial, la gobernanza documental están llamadas a jugar un papel importante. La información sobre los territorios, vista como un objeto de investigación, adquiere otra dimensión indisociable de la anterior. Esta es ilustrada por muchas iniciativas destacadas creadas por las colectividades y los investigadores. La información, bajo sus múltiples formas, al servicio de los territorios y sus habitantes, ocupa por tanto un papel importante. Informarse, ¿no es gobernar?

Deutsch

Territoriale Informationen in allen ihren AusprägungenZweifellos hat die Bewegung des Open data öffentlichen Daten neue Anziehungskraft verliehen; Daten, die insbesondere von Gebietskörperschaften generiert werden. Doch darüber hinaus bedeutet das Management dieser Informationen der Körperschaften weitere Herausforderungen, bei denen Informationsarchitektur, territoriales Wissen und dokumentarisches Regieren eine wesentliche Rolle spielen. Die Information über die Territorien, als ein Studienobjekt gesehen, erhält dadurch eine neue Dimension, die mit der vorherigen untrennbar verbunden ist. Sie wird durch mehrere bedeutende Initiativen von Körperschaften und Forschern veranschaulicht. Die Information in ihren verschiedenen Formen, im Dienste der Territorien und ihrer Bewohner, belegt somit einen bedeutenden Platz. Bedeutet informieren nicht auch regieren ?

Pour citer cet article

Uroz Adriana Lopez, « L'information territoriale dans tous ses états », Documentaliste-Sciences de l'Information 4/2012 (Vol. 49) , p. 24-25
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2012-4-page-24.htm.
DOI : 10.3917/docsi.494.0024.


Article précédent Pages 24 - 25 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback