Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2013/2 (Vol. 50)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.502.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Être connecté aux autres. Voilà qui est évident. Que ce soit sur le plan technique ou humain, de tout temps, une organisation en réseau sert d’abord à se protéger et surtout à être plus efficace en bénéficiant de la mise en commun de moyens. Mais ces réseaux, plateformes qui sont bien loin d’être des « formes plates » [1][1] J. PIERO. « Journalistes : un réseau social mondial..., vivent et évoluent.

2

À l’image de la tectonique des plaques, les réseaux se configurent et se reconfigurent en permanence. Divergence, convergence, coulissage : à l’instar des croûtes océaniques ou continentales, ces trois types d’interaction agissent sur nos réseaux [2][2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Tectonique_des_plaque. Glisser ou craquer ? Tel est aussi l’enjeu.

3

Ces réseaux documentaires seraient-ils quelque peu rigides uniquement portés par (la chaleur et les refroidissements) des mouvements de l’information ? La métaphore s’arrête peut-être là. Bien loin d’être passifs, ces réseaux sont proactifs face au nouveau paradigme que représente le numérique. C’est ce que démontrent plusieurs exemples présentés dans ce dossier. On se trouve quoi qu’il en soit face à une mosaïque de blocs plus ou moins dépendants.

4

Évolue-t-on dans un mouvement général d’extension ou de compression ? Doit-on poursuivre l’analogie jusqu’à imaginer la naissance d’un réseau d’information unique d’ici quelques dizaines d’années, à l’image du continent baptisé « Amasia » qui naîtra dans une centaine de millions d’années de la jonction de l’Amérique et de l’Eurasie ?

5

« Un réseau n’a ni queue ni tête », remarquait Dominique Lahary dans son article. En effet. Le réseau n’est d’ailleurs pas une fin en soi et si la communication est essentielle, il convient aussi d’organiser la prise de décision. À défaut, le syndrome de Vasa, le bateau qui a sombré en 1628 dans la baie de Stockholm dès son voyage inaugural, nous guette [3][3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Vasa.

6

Au-delà du dossier sur les réseaux documentaires, voici quelques termes pour qualifier les autres articles de ce numéro. Collaboration dans le domaine sémantique, ouverture dans le domaine culturel, maîtrise avec un fonds de ressources fiscales. Mais aussi inquiétants peut-être le droit à l’oubli dans un projet de règlement européen ou ces patents trolls qui menaceraient l’Europe dans le domaine des brevets, intrigant le parasitisme utilisé par le juge pour sanctionner la copie d’un d’article, opportuns ces « jardiniers de la connaissance » chargés de faire émerger l’innovation, précieuse cette charte éthique pour le Big Data qui vient d’être publiée, passionnant, enfin, le parcours de Jean-Claude Gardin, un « archéologue des réseaux » qui vient de nous quitter.

7

Enfin, à l’heure où l’on évoque le rôle de l’Internet dans les révolutions arabes, ne manquez pas de lire l’article de recherche sur les contenus Internet en langue arabe. Pensez aussi aux notes de lecture et aux chroniques qui peuvent vous réserver de bonnes surprises !

Notes

[1]

J. PIERO. « Journalistes : un réseau social mondial ? ». France Inter, 16 juin 2013.

Pour citer cet article

Battisti Michèle, « Tectonique des plaques », Documentaliste-Sciences de l'Information 2/2013 (Vol. 50) , p. 1-1
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2013-2-page-1.htm.
DOI : 10.3917/docsi.502.0001.


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback