Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2013/3 (Vol. 50)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.503.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

La donnée, terme aujourd’hui incontournable dans les discours, ne serait-il qu’un simple buzz[1][1] Dorian Chotard. « Tout un “ramdam” pour abandonner... ou un signal fort pour des métiers ? Le poids qu’elle a pris dans nos environnements professionnels et personnels annonce-t-il une révolution, modifiant radicalement nos métiers, se traduisant même par la disparition de certains d’entre eux ? La réponse est bien évidemment en demi-teinte, comme le démontre la riche palette de situations développées dans le dossier de ce numéro consacré aux métiers de la donnée. « Métiers novateurs », « métiers mutants », mais aussi « métiers classiques », selon la typologie adoptée par Dominique Cotte, coordinateur du dossier ; le paysage a incontestablement bougé. Mais les métiers traditionnels, s’ils ont dû évoluer, ne sont pas pour autant dépassés, comme on le constatera aussi. D’ailleurs, si les mutations - fascinantes à bien des égards - sont indéniables, il s’agit quelquefois simplement de nouveaux mots que l’on met sur des pratiques anciennes.

2

Focus sur la donnée toujours, mais lorsqu’elle a « un caractère personnel », avec un article qui s’interroge sur le droit au déréférencement, un article sur le cas Facebook (une mine pour les juristes !) mais également dans l’article de recherche qui, pour pallier les difficultés rencontrées aujourd’hui, préconise « une réponse internationale à un phénomène international », ce qui paraît évident mais reste effroyablement complexe dans un environnement marqué par « la victoire de la communication sur le droit ». Pourquoi, alors, ne pas changer d’angle, comme le suggère Dominique Boullier dans sa chronique ?

3

Focus sur certains métiers aussi, sur les community managers, sur les professionnels de l’information en entreprise, mais aussi sur les bibliothécaires qui défendent leur mission. Il n’y a pas, en effet, de métier dépassé, les bibliothécaires (mais oui) jouent toujours, même dans un monde marqué par la donnée, un rôle essentiel pour l’accès de tous à l’information.

4

Des enjeux essentiels également lorsqu’il s’agit de créer un écosystème favorable à l’innovation ou de valoriser l’information, celle-ci n’étant pas une charge, comme on le conçoit encore trop souvent, mais bien un patrimoine. Un angle qui change tout, lui aussi. Des articles enfin pour présenter des enjeux juridiques nouveaux que représentent les outils nomades des salariés ou pour faire le point sur l’originalité d’une œuvre telle qu’appréciée par les juges. Plus anecdotique peut-être, quoique… Google Reader disparaît. Ce n’est pas bien grave ; voilà l’occasion rêvée de revoir ses pratiques de veille.

5

Des rubriques qui se répondent, comme on le constate, dans ce numéro passionnant, non loin sans doute d’être un « page-turner » [2][2] http://panoramas.over-blog.fr/article-un-page-turn..., jolie expression anglo-saxonne que, tout comme le buzz utilisé en introduction, on peinera sans nul doute à traduire.

Notes

[1]

Dorian Chotard. « Tout un “ramdam” pour abandonner le mot “buzz” », Le Monde, 39/03/2010

Pour citer cet article

Battisti Michèle, « Donnée, quand tu nous tiens ! », Documentaliste-Sciences de l'Information, 3/2013 (Vol. 50), p. 1-1.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2013-3-page-1.htm
DOI : 10.3917/docsi.503.0001


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback