Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2013/3 (Vol. 50)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.503.0022
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 22 - 23 Article suivant
1

Cette année, la data se porte « linked », « open », « big », « meta », ou tout simplement « data ». Du moins si l’on en croit les éditeurs de logiciels, les compagnies informatiques, les acteurs du cloud, les analystes et la presse spécialisée. Il faut toutefois être prudent avec l’utilisation du terme « donnée » qui recouvre, selon les usages, des sens et des objets aussi différents qu’une valeur, une information, un élément de connaissance (du moins dans les acceptions très larges que le marché donne à la data), toutes choses qui pourraient être isolées de leur contexte.

2

Or, tout élément pouvant être considéré comme une donnée est toujours intégré dans un appareillage qui lui donne du sens, qu’il s’agisse d’une série statistique, d’un tableau, d’une liste, d’une notice documentaire, d’une base de données. Autrement dit, au-delà de la « donnée », ce qui compte, c’est l’ensemble dans laquelle elle se trouve insérée. Plus ces ensembles prolifèrent et plus il convient de leur appliquer des traitements qui ne fassent pas seulement intervenir la technique mais qui impliquent aussi des visions stratégiques, des logiques d’usage, des scénarios de pratiques qui reposeront sur une collaboration large dans laquelle les professionnels de l’information méritent toute leur place.

Résumé

English

Dossier: Information professions and “data”: An analysis of a changing worldThis year, data are linked, open, big, meta or simply “data”. Caution is required when using the term “data” with its various meanings and objects as different as a value, an information, an element of knowledge.
Any such element that can be considered as data is always integrated into something larger that gives it meaning, whether a serial statistic, a table, a list, an abstract or a database. Beyond the term “data”, what counts is the whole picture. With the proliferation of these data groupings, it’s important to process them in terms of a strategic vision, of user logic and real-life scenarios based on a broad collaborative framework in which information professionals fully deserve their place.

Español

Archivo: Los oficios de la información y el “dato”: Análisis de un mundo cambianteEste año, los datos se llevan “linked”, “open”, “big”, “meta” o simplemente como “data”. Sin embargo, hay que tener prudencia con la utilización del término “dato”, que abarca, según los usos, sentidos y objetos tan diferentes como valor, información o elemento de conocimiento. Ahora bien, todo elemento que pueda considerarse dato se integra siempre en un conjunto que le otorga sentido, como una serie estadística, tabla, lista, nota documental o base de datos. Más allá del “dato”, lo que cuenta es el conjunto en el que se encuentra integrado. Cada vez proliferan más estos conjuntos y mayor es la necesidad de aplicarles tratamientos que impliquen visiones estratégicas, lógicas de uso y casos prácticos que supongan una colaboración a largo plazo en la que los profesionales de la información merezcan su sitio.

Deutsch

Schwerpunkt : Die Informationsberufe und die „Daten“ : Analyse einer Welt im WandelDiese Jahr sind Daten „linked“, „open“, „big“, „meta“ oder ganz einfach „Data“. Trotzdem sollte man vorsichtig sein bei der Benutzung des Begriffs von „Daten, die, je nach Benutzung, so verschiedene Bedeutungen und Objekte umfassen kann wie Wert, Information oder Wissenselement. Alle Elemente, die als Daten angesehen werden können, befinden sich jedoch immer in einem Umfeld, das ihnen Sinn verleiht, sei es eine statistische Reihe, eine Tabelle, eine Liste, eine Dokumentation oder eine Datenbank. Jenseits der „Daten“ zählt die Umgebung, in dem sie sich befinden. Je mehr sich diese Umgebungen entwickeln, um so mehr ist es nötig, sie zu verarbeiten im Hinblick auf strategische Visionen, Nutzungsverhalten und Anwendungsszenarien. Dies erfordert eine weite Zusammenarbeit, in der Information Professionals ihren Platz verdienen.

Pour citer cet article

Cotte Dominique, « Présentation », Documentaliste-Sciences de l'Information, 3/2013 (Vol. 50), p. 22-23.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2013-3-page-22.htm
DOI : 10.3917/docsi.503.0022


Article précédent Pages 22 - 23 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback