Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2014/3 (Vol. 51)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.513.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Voilà un paradoxe intéressant ! Transformer une menace en opportunité serait une compétence essentielle, comme on le constatera dans le dossier. Et l’information étant la baguette magique qui aurait ce pouvoir, approfondir la question afin de situer les professionnels de l’information dans cet environnement s’imposait bel et bien. C’est chose faite.

2

Pour cerner la notion de risque pour une entreprise, la parole a été donnée à des experts du risque et à des responsables de fonctions clefs de plusieurs organisations. Le risque ici est partout et, avec le numérique, sans surprise, le paysage se complexifie. Que faire pour y faire face ? Adopter une attitude différente, telle est l’une des leçons à retenir. Laquelle ? La voilà déclinée sous de multiples angles dans les articles du dossier. Des outils, des pratiques existent déjà, comme l’indique l’échantillon qui nous est donné. Une vision large devient une nécessité ; c’est un enjeu pour tous les pays. Le dossier s’évade alors en Chine, aux États-Unis, en Russie.

3

Dans ce numéro, un focus sur des données, celles que l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur capte et transforme et dont l’usage va bien au-delà des seules bibliothèques. Les bibliothèques universitaires se désabonnent, a-t-on appris, une information qui a fait le buzz récemment : voici un aperçu de l’état de lieux en France. Le contrat proposé dernièrement par Elsevier pour faire du text mining imposait des API. Mais à quoi peuvent-elles bien servir ? Une fiche pratique nous éclaire. Contenu ou document ? Voilà une question non dénuée d’intérêt, abordée elle aussi.

4

L’Internet serait-il la source d’information exhaustive et peu chère tant vantée ? On peut quelquefois en douter, constatera-t-on aussi. « Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà », la liberté d’expression telle que perçue aux États-Unis et en Europe est une comparaison que nous aimons bien faire, surtout si elle a un impact pour les messages diffusés sur les réseaux sociaux.

5

Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé du droit à l’oubli et de l’arrêt Google de la Cour européenne de justice. Mais saviez-vous que l’Europe se penche sur un règlement sur la protection des données à caractère personnel qui aura un impact pour les entreprises et les citoyens ? La Cnil nous aide à faire le point. L’Europe, encore, pour ouvrir (peut-être) des perspectives aux œuvres orphelines, ces œuvres qui ne connaissent pas une nouvelle vie faute de négociation avec leurs ayants droit. Consulter des œuvres protégées par le droit d’auteur en accès libre sur Internet ne permet pas de revendiquer de droits. Encore fallait-il l’affirmer officiellement ! C’est chose faite, là aussi.

6

Le volant métier sera également traité sous l’angle du référencement géographique - un défi passionnant -, de la nécessité de maîtriser la connaissance et d’intégrer le capital immatériel dans la stratégie d’une organisation, et d’un panel de compétences recherchées dans l’environnement numérique, ces deux derniers articles faisant étroitement écho au dossier.

Pour citer cet article

Battisti Michèle, « Lorsque le risque est positif… », Documentaliste-Sciences de l'Information, 3/2014 (Vol. 51), p. 1-1.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2014-3-page-1.htm
DOI : 10.3917/docsi.513.0001


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback