Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2014/4 (Vol. 51)

  • Pages : 84
  • DOI : 10.3917/docsi.514.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Les questions juridiques sont captivantes, voire fascinantes. Tel est l’angle choisi pour présenter les enjeux que représentent l’accès au droit d’une part, le droit appliqué à la diffusion de l’information d’autre part, ces deux pans qui, rassemblés, permettent, lorsqu’ils sont maîtrisés, d’opérer dans une certaine sécurité juridique. Alors, certes, le tableau n’est pas parfait. On y trouve bien, çà et là, des zones grises, mais des avancées sérieuses commencent à émerger.

2

Pour faciliter l’accès au droit, non seulement l’administration ouvre largement ses données mais simplifie ses démarches, et les exemples sont légion, comme le prouve le dossier de ce numéro. En matière de droit d’auteur et de protection des données personnelles, la période est charnière et les débats enflammés. C’est aujourd’hui, en effet, que l’Europe doit trouver des solutions pour bâtir un modèle qui réponde à ses valeurs, notamment dans le dilemme entre propriété et accès posé par le droit d’auteur, pour la revue de presse, par exemple, afin d’équilibrer l’équation diffusion de l’information et modèles économiques ou pour un droit des bases de données, encore trop souvent pierre d’achoppement pour le Linked data et le Data mining.

3

Les images étant, par ailleurs, « pleines de droits », c’est effectivement une série de questions qu’il faut se poser avant de les diffuser. On pouvait se demander aussi si le droit au déréférencement reconnu par la Cour européenne de justice compliquera le travail des documentalistes, souhaiter connaître les règles qui s’annoncent pour exploiter des informations identifiant des personnes physiques et pouvoir évaluer les responsabilités d’un d’hébergeur. Voilà qui est fait ! Il importait tout autant d’apporter un éclairage sur la déontologie, sur les pièges à éviter dans les contrats et sur les marchés publics au regard des évolutions récentes du droit d’auteur. Que de règles ! Présenter le socle minimum de connaissances à avoir sur le droit de l’information s’imposait donc bien. Et, à l’image des arrêts de la Cour de justice européenne quelquefois renversants, on reconnaitra volontiers que l’époque est passionnante.

4

Les compétences métier font l’objet d’un focus sur l’agilité tout d’abord, désormais indispensable, puis sur d’autres compétences numériques relevées dans une enquête. Ce numéro propose aussi des articles sur le bouleversement des savoirs induit par le numérique, sur un modèle d’acquisition des ouvrages piloté par le client, un guide technique des échanges multimédia et une interrogation terminologique sur le Big Data.

5

En matière de recherche scientifique, domaine déclinable à l’envi, l’attention est portée cette fois-ci sur l’impact qu’a le « millefeuille » des affiliations des auteurs pour la visibilité de la recherche française et de se pencher sur le Gold Open Access pour évaluer s’il s’agit d’un modèle à suivre grâce à une analyse approfondie faite à l’Inra.

Pour citer cet article

Battisti Michèle, « Et si vous vous passionniez pour le droit ? », Documentaliste-Sciences de l'Information, 4/2014 (Vol. 51), p. 1-1.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2014-4-page-1.htm
DOI : 10.3917/docsi.514.0001


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback