Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue française de gestion

2013/7 (N° 236)

  • Pages : 180
  • DOI : 10.3166/RFG.236.109-125
  • Éditeur : Lavoisier

ALERTES EMAIL - REVUE Revue française de gestion

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 109 - 125 Article suivant

Résumé

Français

La responsabilité sociale des entreprises est un concept fondamentalement multidimensionnel. Cet aspect est largement ignoré alors qu’il pose de redoutables problèmes théoriques et pratiques. Les chercheurs, comme les praticiens, ont ainsi souvent recours à des indicateurs composites, résultant de l’agrégation de plusieurs critères. Dans cet article [1], les auteurs rappellent les hypothèses (contestables) de fongibilité et de commensurabilité sous-jacentes à ces approches. Ils montrent également que celles-ci tendent à niveler la mesure des performances extrafinancières.
[1]

Les auteurs remercient Stéphanie Monjon ainsi que le rapporteur anonyme et les rédacteurs-invités pour leurs remarques avisées.

English

Measuring extra-financial performances. The true stake of SRI The same company might be environmentally friendly, while at the same time behave irresponsibly on social or corporate governance issues. Yet, this multi-dimensionality is often overlooked. Many studies have used composite scores, provided by extra-financial rating agencies, which just sum the scores of different facets of CSR to provide an overall assessment. The aim of this paper is to draw attention to theoretical and empirical problems arising when using such composite scores, which smooth extra-financial performances.

Plan de l'article

  1. I – LA RSE : UN CONCEPT MULTIDIMENSIONNEL
  2. II – LA MESURE DES PERFORMANCES EXTRAFINANCIÈRES
    1. 1. La quantification des performances extrafinancières
    2. 2. Fongibilité et commensurabilité
    3. 3. L’analyse multicritère
    4. 4. Application au cas de la RSE
    5. 5. À la recherche d’indicateurs discriminants
    6. 6. Best-in-class et/ou exclusion
  3. CONCLUSION

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback