Accueil Revue Numéro

Présentation

Avec l’adoption de la loi du 17 janvier 1975 sur l’interruption volontaire de grossesse, les femmes disposaient pour la première fois en France de la possibilité légale d’interrompre une grossesse pour des motifs non thérapeutiques. Comme le souligne Simone Veil en ouverture de ce numéro, cette loi fut l’aboutissement de compromis faisant suite à des années de débats passionnés et à l’échec de plusieurs propositions et projets de lois. Ce n’est qu’en 2001 (loi Aubry-Guigou du 4 juillet 2001) que l’IVG fut clairement identifiée comme une liberté reconnue et protégée par le droit. Juristes et sociologues analysent ici le chemin parcouru. L’avortement ne devint pas pour autant un acte banal du point de vue de la morale comme le rappelle la philosophe Anne Fagot-Largeault. Dix ans après, où en est-on ? Une grande enquête nationale auprès des femmes ayant eu recours à une interruption de grossesse (11 000 femmes interrogées) ainsi qu’auprès des structures d’accueil (plus de 200) et des médecins (1200) a été conduite par la DREES en 2007, avec le soutien de la DGS et le concours scientifique de l’INSERM et de l’INED. Cette enquête ainsi que les sources administratives habituellement exploitées pour le suivi sanitaire et social des IVG (notamment grâce à la statistique publique spécifique mise en place par la loi de 1975) sont mobilisées ici dans cinq contributions de sociologues, démographes, économistes et médecins pour éclairer les grandes questions qui font toujours l’objet d’une attention soutenue : accès effectif des femmes à l’IVG, conditions de prise en charge, motivations… L’analyse de la réglementation mais aussi des modalités de prise en charge financière montre que l’IVG reste un acte médical à part, peu valorisé par les professionnels eux-mêmes, mal enseigné… comme le souligne l’Inspection générale des Affaires sociales qui recommande de poursuivre l’effort de recherche pour éclairer les zones d’ombre qui demeurent encore autour de la contraception et de l’IVG.


Sommaire

Dossier thématique : L'interruption volontaire de grossesse

Page 5 à 15

Présentation du dossier. La prise en charge de l'IVG en France : évolution du droit et réalités d'aujourd'hui

Dossier thématique  : L'interruption volontaire de grossesse

Page 17 à 21

[Témoignage]. La loi du 17 janvier 1975 sur l'interruption volontaire de la grossesse

Page 22 à 41

L'interruption volontaire de grossesse en 2011. Réflexions sur un acte médical aux implications controversées

Page 42 à 60

De l'interdiction au contrôle : les enjeux contemporains de la légalisation de l'avortement

Page 61 à 67

[Entretien]. Un regard de philosophe sur le statut de l'embryon et de l'interruption volontaire de grossesse

Page 69 à 85

[Présentation méthodologique]. L'enquête nationale de la DREES sur les femmes ayant eu recours à une IVG en 2007

Page 86 à 115

Un panorama de l'offre en matière de prise en charge des IVG : caractéristiques, évolutions et apport de la médecine de ville

Page 116 à 147

Les femmes ayant recours à l'IVG : diversité des profils des femmes et des modalités de prise en charge

Page 148 à 161

Circonstances des échecs et prescription contraceptive post-IVG : analyse des trajectoires contraceptives autour de l'IVG

Page 162 à 198

Les IVG chez les mineures : une prise en charge satisfaisante mais une prévention insuffisante

Page 199 à 212

[Contrepoint]. Vue de l'IGAS.... Une mise en perspective au regard des politiques publiques

Page 213 à 221

[Témoignage]. L'interruption volontaire de grossesse en Europe

Notes de lecture critiques

Page 223 à 236

Notes de lecture critiques

Fiche technique

Revue française des affaires sociales 2011/1 (). 236 pages.
ISSN : 0035-2985
ISSN en ligne : 2111-4358
Lien : <http://www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2011-1.htm>

Télécharger au format RefMan/RIS (ZOTERO)
Télécharger au format ENW (ENDNOTE)
Exporter vers REFWORKS

© 2010-2017 Cairn.info