Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Géocarrefour

2015/1 (Vol. 90)


ALERTES EMAIL - REVUE Géocarrefour

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 73 - 82 Article suivant

Résumé

Français

Une nouvelle forme de gouvernance littorale urbaine multi-niveaux se dessine à Dakar. Elle se définit par la pluralité des centres de décisions, des lieux de pouvoirs, des partenariats publics-privés et surtout par l'étroite relation entre le pouvoir central et les acteurs privés. C'est une relation teintée de corruption qui a longtemps empêché la Loi sur le littoral d'être rédigée puis mise en application. Ainsi le Domaine Public Maritime a été vendu au plus offrant et ce de façon accélérée depuis l'alternance de 2000.

Mots-clés (fr)

  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou

Français

Pour coller aux normes gestionnaires et aux mots d'ordres internationaux imposant la concertation avec les acteurs « du bas », les bailleurs et médiateurs politiques de ces bailleurs sont désormais en quête d'interlocuteurs locaux pour tenter de préserver le littoral dakarois et plus largement sénégalais.

Mots-clés (fr)

  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou

Français

Nos zones d'investigations, toutes situées dans d'anciens villages aux habitats dits traditionnels (souvent sans titre foncier), constituent des espaces d'interface entre différents modes d'habiter, d'occuper, d'investir, finalement de gérer le territoire littoral. Entre tradition et modernité.

Mots-clés (fr)

  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou
  • gouvernance urbaine
  • Sénégal
  • littoral
  • gestion de l'environnement
  • autochtonie
  • Lébou

English

Investigation in the traditional districts of the Dakar littoral in Senegal: what public-sector action ?‪A new, multi-level form of urban coastal governance is emerging at Dakar. It is characterised by a plurality of decision-making centres, public-private partnerships and above all by the close links between central government and private-sector actors. For a long time this relationship was tainted by corruption, preventing the drawing up and implementation of the ‘Loi sur le littoral’. As a result, the Public Maritime Domaine has been sold to the highest bidders at an ever increasing rate since 2000. To respect management norms and international regulations requiring consultation with coastal area actors, the political partners and mediators are now looking for local spokespersons to preserve the coastal areas of Dakar and, more generally, Senegal. The study zones, all located in former villages of traditional housing (often without a land title), represent interface spaces between different forms of habitation, occupancy, investment and modernity.‪

Mots-clés (en)

  • urban governance
  • Senegal
  • coast
  • environmental management
  • autochtonous habitations
  • Lébou

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Pressions urbaines sur le littoral dakarois
    1. La presqu’île du Cap-Vert : territoire urbanisé, milieu fragilisé
    2. Une ville côtière (ré)appropriée : la composante léboue
  3. Acteurs publics et porteurs de légitimité dans les quartiers définis comme villages traditionnels
    1. Enjeux politiques des projets en zones « traditionnelles »
    2. Des alternatives locales aux moyens limités des pouvoirs publics ?
  4. L’autochtonie : un registre d’action stabilisé pour les Lébous ?
  5. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback