Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Géocarrefour

2015/1 (Vol. 90)


ALERTES EMAIL - REVUE Géocarrefour

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 83 - 92 Article suivant

Résumé

Français

Cet article souhaite analyser les ressorts de l’action publique urbaine à partir de l’observation des jeux sociaux, des modes de faire et de négocier l'application de programmes d’intervention publique dans les favelas de Rio de Janeiro, au Brésil. Il s’attache à montrer de quelle manière la mise en œuvre des politiques publiques dans ces espaces s'inscrit aujourd’hui dans une logique de superposition d'intérêts, et est traversée d’arrangements souvent informels entre les acteurs, établis sur la base de consensus visant à éviter le conflit direct. La porosité et le manque de clarté des frontières entre l’officiel et l’officieux, l’explicite et le tacite, l’institutionnel et l’individuel sont un puissant facteur d’explication de ces logiques sociopolitiques qui nous conduisent à développer une approche dialectique. Une tension permanente s’opère entre les principes généraux de l’action publique d’un côté, et des jeux de pouvoirs localisés d’un autre, dans un contexte de gouvernance confuse et de jeux politiques illisibles. Cette situation produit un équilibre dynamique, fruit d’une série d’actions diverses, mais dans lequel les principaux intérêts en présence sont préservés, souvent au détriment des plus démunis.

Mots-clés (fr)

  • Brésil
  • action publique urbaine
  • favelas
  • arrangements informels
  • pouvoirs urbains

English

Deals, intimidations and power relationships at the heart of public-sector urban development: the policy of favelas at Rio de Janeiro in question‪This paper seeks to analyse the main features of urban public action concerning the favelas of Rio de Janeiro. Through observation of social games and methods with which public programmes are elaborated and negotiated, it attempts to show the conflicting logics of the overlapping interests which exist in these spaces, and how often informal arrangements, based on consensus, cut across these interests. The porosity and the indistinctness of the fringes between the official and the unofficial, the explicit and the tacit, the institutional and the individual are powerful factors of explanation of these socio-political logics, which lead us to develop a dialectical approach. A permanent tension exists between the general principles of public action on one side, and the power games located and articulated within networks on the other, in a context of confused governance and of illegible political games. This situation produces a dynamic balance which is the fruit of a series of diverse actions but in which the main interests present are protected, often to the detriment of the most deprived.‪

Mots-clés (en)

  • Brazil
  • informal arrangements
  • favelas
  • public-sector urban policy
  • urban authorities

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Gouverner l’ingouvernable : la récente multiplication des politiques publiques à destination des favelas
    1. Les arrangements informels avec les factions criminelles : un ressort majeur de l’action publique dans les favelas
      1. Les tenants du narcotrafic local : des interlocuteurs incontournables
      2. Des alliances nécessaires, mais aussi stratégiques
    2. La lutte pour le pouvoir et l’articulation au sein des réseaux informels : un moteur de l’action publique dans les territoires
      1. Les Associations d’habitants au cœur du jeu politique local : réseaux clientélistes, intimidations et lutte pour le pouvoir
      2. Des frontières poreuses entre l’officiel et l’officieux, l’implicite et l’explicite, l’institutionnel et l’individuel : gouverner dans la confusion, gouverner sans les citoyens
  3. Conclusion. L’action publique à l’intersection des pouvoirs urbains

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback