Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Géoéconomie

2016/4 (N° 81)

  • Pages : 210
  • ISBN : 9782362590665
  • DOI : 10.3917/geoec.081.0159
  • Éditeur : Editions Choiseul

ALERTES EMAIL - REVUE Géoéconomie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 159 - 175 Article suivant

Résumé

Français

La Chine est engagée dans de vastes programmes d’investissements dans les infrastructures dans le monde entier. Développement de voies d’accès, modernisation d’installations, efforts visant à désenclaver certaines régions… on relève sur tous les continents une multitude de projets, certains pharaoniques. Ces investissements coïncident avec le ralentissement de la croissance économique chinoise, et y sont d’ailleurs étroitement liés. On note des difficultés grandissantes chez les autres grandes puissances à investir des capitaux importants dans les infrastructures à l’extérieur de leurs frontières, et parfois même sur le territoire national. La Chine fait ainsi, à l’heure actuelle en tout cas, figure d’exception de par l’importance de ses réserves financières. Cet opportunisme chinois modifie en profondeur les équilibres internationaux, et impose de nouvelles grilles d’analyse sur le rôle central de ce pays dans l’économie mondiale, au point de relancer les réflexions sur l’émergence d’un « consensus de Pékin ». Les limites à ce modèle n’en sont pas moins nombreuses, et constituent un test à grande échelle de la capacité de Pékin à proposer un partenariat gagnant-gagnant.

English

China is currently leading a program of massive investments in infrastructures in the entire world. Developing access routes, modernizing installations, opening up regions… Every continent has its share of projects – some of pharaonic proportions. Other powerful economies encounter growing difficulty in investing large capitals in infrastructures outside their borders – sometimes even inside. China is thus the exception, at least for the time being. This behavior on the part of China is a considerable blow to the international balance and requires that we change our way of analyzing the role of a country central to the world economy. Some are even reunited with the idea of a “Beijing Consensus”. This model has its limits, and they serve as a test : will Beijing manage to come up with a win-win partnership ?

Plan de l'article

  1. Du ralentissement de l’économie chinoise à la mise en place de structures
    1. Des investissements massifs dans les infrastructures
    2. L’appui d’organisations économiques et d’institutions publiques
  2. Où vont les investissements chinois ?
    1. En Asie
    2. En Afrique
    3. Au Moyen-Orient
    4. En Amérique latine
    5. En Europe
  3. Au-delà de la générosité
    1. Les rapports avec les pays en développement
    2. Le rayonnement du modèle chinois
    3. L’élaboration d’une doctrine chinoise
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback