Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Gradhiva

2016/2 (n° 24)

  • Pages : 268
  • Affiliation : Revue affiliée à Revues.org

  • ISBN : 9782357440944
  • Éditeur : Musée du quai Branly

ALERTES EMAIL - REVUE Gradhiva

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 82 - 105 Article suivant

Résumé

Français

En 2006, à Brazzaville, la décoration intérieure du Mémorial Savorgnan de Brazza est confiée à un collectif de peintres qui réalisent une vaste fresque, retraçant l’histoire du contact de l’explorateur avec la terre congolaise. Près de quarante ans plus tôt, la Fresque de l’Afrique avait été réalisée dans la capitale afin de commémorer la mise en place d’une République populaire socialiste. Dans ces deux œuvres officielles, on trouve une scène identique qui, bien qu’elle réactive la même archive coloniale, est investie de messages politiques antagonistes. Basé sur une analyse iconographique et sur le recueil de témoignages oraux, cet article étudie la fragmentation du récit historique sous le pinceau des artistes congolais. Son principal enjeu est d’éclairer l’évolution du rapport officiel au passé colonial en République du Congo au travers de différents usages des archives.

Mots-clés (fr)

  • République du Congo
  • archives
  • fresque picturale
  • Savorgnan de Brazza
  • socialisme africain
  • mémoire coloniale
  • iconographie coloniale

English

Fragments of Congolese history: The reactivated colonial archive of the Savorgnan de Brazza Memorial and of the Fresque de l’Afrique ‪In 2006 the interior decoration of the Savorgnan de Brazza Memorial was commissioned to a collective of painters who made a large fresco depicting the history of the explorer’s encounter with Congo. Some forty years earlier, the ‪ ‪Fresque de l’Afrique‪ ‪ had been painted in the capital to commemorate the creation of the People’s Socialist Republic. These two official works both represent a similar scene which, although it mobilizes the same colonial archive, conveys antagonistic political messages. Using an iconographic analysis and oral testimonies, this paper examines how the historical narrative becomes fragmented under the brush of Congolese artists. It aims at highlighting the evolution of the official relation of the Republic of the Congo to its colonial past through the various uses of the archive. ‪

Mots-clés (en)

  • archive
  • Republic of the Congo
  • fresco
  • Savorgnan de Brazza
  • African socialism
  • colonial memory
  • colonial iconography

Plan de l'article

  1. Les fresques vues « du bas »
  2. Réactivations en cascade
  3. Faire émerger l’inspiration à Poto-Poto
  4. Deux discours pour une même archive
© 2010-2017 Cairn.info