Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2008/1 (N° 18)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 25 - 34 Article suivant

Résumé

Français

Le procès de Pierre Pucheu ponctue une tendance des mouvements de la Résistance qui, à la fin de 1943, vise à sanctionner les traîtres du régime de Vichy. Membre au Gouvernement de Vichy, initiateur des Sections spéciales, agent actif de la répression anticommuniste, Pucheu est accusé d’avoir fourni la liste des otages fusillés à Châteaubriant. Son procès qui a lieu dans un climat tendu, à Alger (capitale de la Résistance), joue un rôle décisif dans le développement de la Résistance.

English

The Pucheu trial (March 4th to 11th, 1944) – the political use of justice in Alger, on the eve of the LiberationPierre Pucheu’s trial illustrates the tendency (born at the end of 1943) among the Resistance movements to punish traitors of the Vichy regime. Pucheu – who was a member of the Vichy government, who initiated the Section spéciales (anti-communist special courts), and who participated actively in anticommunist repression – was accused of having revealed the names of the hostages killed in Chateaubriand. His trial took place in Alger (the capital of the Resistance), in a tense atmosphere. This event played a decisive role in the development of the Resistance.

Plan de l'article

  1. De l’épuration nord-africaine à l’incrimination du Maréchal
  2. Préparer la Libération et assurer une justice d’État
  3. Les procès
    1. Le procès Pucheu
  4. Les ordonnances
  5. Les paroles et l’action

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback