Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2008/1 (N° 18)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 59 - 71 Article suivant

Résumé

Français

Le procès de Charles Maurras traduit la volonté de juger un des intellectuels les plus influents sur la doctrine de Vichy. Au terme d’une audience tenue par des magistrats jugés par la défense trop proches de Vichy, Maurras échappe à la peine de mort. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et à la dégradation nationale, il sera gracié en 1952. Il accueille la sentence avec ces mots : « C’est la revanche de Dreyfus ! »

English

Charles Maurras’s trial before the Rhône Court of justice (January 24-27th, 1945)Charles Maurras’s trial expresses the will to judge one of the intellectuals who had the most influence on the Vichy government’s doctrine. At the end of a trial presided by judges who were said to be too close to the Vichy government by the defence, Maurras escaped death penalty. Instead, he was sentenced to life imprisonment and to dégradation nationale (lost of part of one’s citizenship and rights), and was finally pardoned in 1952. He commented on his sentence with the following words : “This is Dreyfus’revenge !”

Plan de l'article

  1. L’homme, les faits et la difficulté de les enfermer dans une qualification juridique idoine
  2. Le procès du procès et de la magistrature

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback