Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2009/1 (N° 19)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 91 - 105 Article suivant

Résumé

Français

En comparaison du législateur, le jurisconsulte d’Aguesseau est méconnu. Dans ses travaux doctrinaux, la notion de loi naturelle occupe une place prépondérante et sert de point de départ à toute sa réflexion juridique. Sa conception du droit naturel, résolument moderne, rapproche droit et morale, met en avant l’individu doué de raison, et détermine sa vision du droit positif et de ses sources. La loi humaine complète ou précise la norme supérieure naturelle dont elle découle à l’intérieur d’un système unique, hiérarchiquement ordonné. Dans cette classification des sources juridiques, le droit romain retient particulièrement l’attention du chancelier, comme en témoigne son Essai sur l’état des personnes, où il tente de dégager les principes de droit naturel présents intrinsèquement dans le droit romain.

English

D’Aguesseau as a jurisconsultCompared to his work as a legislator, d’Aguesseau is markedly less well known as a jurisconsult. In his jurisprudential work, the notion of natural law plays a large part, representing the starting point of his entire legal thought. His theory of natural law, which indeed is very modern, brings together law and ethics, emphasizes the reasonable individual, and represents d’Aguesseau’s own vision of positive law and its sources. Positive law completes and expresses natural law, its primary foundation, by establishing a unique hierarchically ordered system. Within this classification of the sources of law, he pays attention especially to Roman law, as in his Essai sur l’état des personnes, where he tries to identify principles of natural law implicitly present in Roman law.

Plan de l'article

  1. Primauté du droit naturel
  2. Nature et fonction des lois positives
  3. Une tentative de reconstruction du droit : Essai sur l’état des personnes

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback