Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2010/1 (N° 20)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 57 - 67 Article suivant

Résumé

Français

Avec la Révolution, la parole est devenue libre et la justice est désormais rendue, publiquement, au nom du peuple, par des citoyens-juges. La presse révolutionnaire s’empare de l’occasion pour informer chacun des raisons de la rupture avec le passé mais aussi, dans un esprit pédagogique et plus seulement de propagande, pour expliquer la réforme judiciaire et glorifier les nouveaux juges, élus, lors de l’installation des nouveaux tribunaux. Mais, cet enthousiasme ne sera que passager car tout change à nouveau en l’an II. Les critiques reviennent, acerbes, contre la justice et les juges, et la presse d’opinion éclairée en 1789 devient sous la terreur, et pour un siècle au moins, une presse de stricte information, politiquement neutre.

English

Beyond the judicial chronicle, the press under the Revolution of 1789 in the second year of the French RepublicWith the Revolution, speech became more open and thereafter the law was publicly delivered, in the name of the people, by citizen-judges. The revolutionary press seized the opportunity to inform the public of the reasons for breaking with the past. With an educational approach, no longer solely for propaganda purposes, they also explained the legal reforms and glorified the new judges, who were elected as new tribunals were set up. However, this enthusiasm was only to be temporary, as everything changed again in the second year of the French Republic. Caustic criticisms reappeared against the law and the judges and the progressive press of 1789 became, under the Terror and for at least a century, purely factual and politically neutral

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback