Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2012/1 (N° 22)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 41 - 73 Article suivant

Résumé

Français

À l’égard de Vichy, les magistrats prennent de plus en plus de distance et développent des pratiques qui rendent des services à des résistants. Pratiques qui, à la Libération, ont toutefois beaucoup de mal à être consacrées officiellement comme des faits de résistance tant qu’elles sont restées judiciaires. Bien que minoritaires, les magistrats reconnus comme résistants jouent, après la Libération, un rôle décisif mais opposé à celui qu’ils avaient tenu sous Vichy. Alors que le nouvel État républicain voit son monopole de la justice violemment concurrencé par une épuration « sauvage », il ne s’agit pas de développer des pratiques de dissidence inaugurant l’avènement d’une justice indépendante hors de l’État ou en surplomb de l’État, mais de réimposer la justice dans l’État et d’organiser l’épuration d’une magistrature d’État. La conversion est ingrate : les magistrats résistants sont critiqués de toutes parts. S’ils sont si peu apparents, ce n’est donc pas seulement à cause des divisions politiques qui les traversent et s’exacerbent avec la guerre froide. C’est aussi en raison du rôle auquel ils sont appelés et se prêtent juste après la Libération et même au-delà.

English

The story of a conversion : resisting judges and lawyers dedicated to reasserting the new national interest after the liberationJudges and prosecutors distanced themselves more and more from the Vichy regime and developed practices to help Resistance fighters. Yet, after the Liberation, these practices could hardly gain official acceptance as being Resistance actions as they remained judicial actions.
Although a minority, the judges and prosecutors who were recognized as Resistance fighters played – after the Liberation – a decisive role contrary to the role they had under the Vichy regime. While the new republican State saw its monopoly over Justice fiercely challenged by a « savage » purge, the aim was not to develop dissenting practices marking the start of an independent justice, out of or above the State, but rather to reimpose justice within the State and to organize the purge of the State judiciary. The change was unrewarding : the resisting judges and prosecutors were criticized on all sides. If they were so rarely recognized, it is not only because of the political divisions which they witnessed and were deepened by the Cold War. It is also because of the role to which they were called and which they played just after the Liberation and even after.

Plan de l'article

  1. La difficile reconnaissance de la résistance professionnelle des magistrats
    1. Une minorité de magistrats décorés au titre de la Résistance
    2. Une consécration privilégiant l’action militante extra-professionnelle contre l’occupant
  2. Les magistrats résistants acteurs privilégiés de la réaffirmation de la nouvelle raison d’État
    1. Une situation exceptionnelle de menace contre l’État : l’épuration « sauvage »
    2. Des promotions exceptionnelles aux fonctions traditionnelles de direction de la justice
    3. Au service d’une urgence : réimposer l’autorité de l’État par des moyens exceptionnels
    4. Des serviteurs du culte de la loi et de l’État
    5. La mise en œuvre de nouvelles juridictions d’exception
    6. Une ambition réformatrice jacobine et modernisatrice
  3. Une légitimité extérieure discutée
    1. Une épuration judiciaire dénoncée comme une revanche politique
    2. La mise en cause par les résistants des services à la Résistance des magistrats
    3. Contribution à une acceptation déçue de l’épuration judiciaire
    4. L’incapacité à racheter un corps
  4. Une légitimité interne discutée et banalisée
    1. Des manquements à la solidarité de corps
    2. Des responsables d’un traumatisme professionnel
    3. Une marginalisation corporative
    4. « Pour ces travaux et ces luttes, le MNJ qui représente l’idéal de la Résistance... »
    5. Eloge et normalisation professionnelle

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback