Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2012/1 (N° 22)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 75 - 82 Article suivant

Résumé

Français

René Parodi, frère d’Alexandre Parodi, était substitut au tribunal de la Seine, lorsqu’il s’engagea très tôt dans la Résistance active contre l’occupant, aux côtés de son collègue Maurice Rolland. Arrêté par la Gestapo en avril 1942, il fut découvert mort par pendaison dans sa cellule de la prison de Fresnes après avoir été torturé par les Allemands. À la Libération, tel un symbole, il devint le « martyr » de la résistance judiciaire, dont le rappel de l’engagement et du sacrifice devait légitimer, lors des procès de la Collaboration, un corps professionnel mis en cause pour son attitude sous le régime de Vichy.

English

René Parodi, the martyr of judicial resistanceRené Parodi, the brother of Alexandre Parodi, was a deputy prosecutor for the Seine court when he joined at an early stage the active Resistance against the occupying army, alongside his colleague Maurice Rolland. Arrested by the Gestapo in April 1942, he was found hanged dead in his cell, at the Fresnes prison, after having been tortured by the Germans. At the Liberation, as a symbol, he became the « martyr » of judicial Resistance, whose commitment and sacrifice were celebrated during the French collaboration trials as a way to legitimate a professional body which was blamed for its behavior under the Vichy regime.

Plan de l'article

  1. Face à ses bourreaux
  2. Un magistrat humaniste
  3. Résistant de la première heure

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback