Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2013/1 (N° 23)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 153 - 169 Article suivant

Résumé

Français

Dès lors que la littérature touche aux codes établis, ne serait-ce qu’esthétiques, elle rencontre le droit qui lui assigne des limites. L’auteur montre que le procès contre Madame Bovary (1857) est à la fois « impertinent » (les catégories du droit sont inadéquates pour juger une œuvre) et « pertinent », car il ouvre un débat sur la responsabilité de l’écrivain devant ses lecteurs.

English

Flaubert and Literature on Trial in the 19th CenturyAs soon as literature touches on established codes, even aesthetic codes, it is confronted with limits assigned by the law. The author shows that the lawsuit against Madame Bovary (1857) is both ‘impertinent’ (the categories of law are not suitable to judge a literary work) and ‘pertinent’because it opens up a debate on writers’ accountability to their readers.

Plan de l'article

  1. Pouvoir de la littérature
  2. Les deux codes et la question de l’interprétation
  3. Flaubert et le droit
  4. Le procès contre Madame Bovary
  5. Le cadre juridique
  6. L’interprétation morale
  7. La question de l’auteur
  8. Compétence

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback