Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2014/1 (N° 24)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 115 - 126 Article suivant

Résumé

Français

Les recherches psychologiques sur la question du témoignage en justice se sont considérablement développées depuis une quarantaine d’années. Les apports de la psychologie sociale et cognitive à l’étude du témoignage oculaire, par la prise en considération du contexte social dans lequel se trouvent les témoins, que ce soit au moment de la commission de l’infraction, lors de leur audition, au cours de l’identification de l’auteur et enfin pendant le procès, permettent de limiter certaines erreurs dans les témoignages et conséquemment dans les décisions judiciaires. Des efforts de formation et de recherche interdisciplinaires devraient être fournis pour sensibiliser les professionnels de la police et de la justice aux biais psycho-sociocognitifs à l’œuvre pendant la procédure judiciaire et les initier aux outils permettant d’y remédier.

English

Testimonies and the Justice System : Contributions of Social and Cognitive PsychologyPsychological research into the issue of testimonies within the justice system has greatly advanced over the past forty or so years. The contribution of social and cognitive psychology to the study of eyewitness testimonies by taking into consideration the witnesses’ social context, whether at the time the crime was committed, when they were heard, during identification of the culprit or during the court case, allows certain errors in testimonies and consequently in legal decisions to be reduced to a minimum. Interdisciplinary training and research work should be carried out in order to educate police and legal professionals on psycho-socio-cognitive bias during the judicial procedure and to introduce them to the tools to address this issue.

Plan de l'article

  1. Développement d’une approche psycho-socio-cognitive du témoignage en justice
  2. La commission de l’infraction : de la perception à la construction du récit
  3. L’audition : de la remémoration à la reconstruction du témoignage
  4. La procédure d’identification : de la description à la désignation de l’auteur
  5. Le procès : de la présentation des témoins aux décisions des juges
  6. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback