Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire de la justice

2015/1 (N° 25)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire de la justice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 123 - 133 Article suivant

Résumé

Français

L’objectif est de situer la justice restauratrice par rapport aux principaux « paradigmes » à la lumière desquels le sens de la peine est susceptible d’être caractérisé. Ces paradigmes, conçus dans leur « pureté » analytique, permettent de distinguer au moins quatre approches différentes de la peine. La première, « non-conséquentialiste » ou « déontologique » se fonde sur le paradigme de la rétribution ; elle manifeste une indifférence de principe à l’égard des conséquences découlant de l’adoption de la peine et entend ne justifier celle-ci qu’en raison de l’accomplissement même de l’infraction. Les trois autres, « conséquentialistes », « téléologiques » ou « instrumentalistes », mettent au contraire l’accent sur les conséquences découlant de l’adoption de la peine et entendent justifier celle-ci à la lumière de ses effets positifs. À la pureté des paradigmes susceptibles d’entrer en conflit, se substituent la plupart du temps diverses tentatives de conciliation ou d’hybridation qui seront illustrées à propos de la justice restauratrice.

English

Restorative justice and the conflict between the paradigms of the sentenceOur purpose here is to situate restorative justice in relation to the principal “paradigms” in the light of which the sentence can be characterised. On the basis of these paradigms taken in all their analytical “purity”, at least four different approaches to the sentence can be distinguished. The first of these – the “non-consequentialist” or “ethical” approach – is based on the paradigm of retribution ; its principle is one of indifference to any consequences arising from the adoption of the sentence, justifying that sentence by the simple fact of the offence that was committed. The three others – the “consequentialist”, “teleological” and “instrumentalist” approaches – meanwhile, place the emphasis on the consequences arising from the adoption of the sentence, seeking to justify that sentence in the light of its positive effects. In most cases, the purity of these potentially-conflicting paradigms gives way to a variety of attempts to reconcile or hybridise them, as illustrated here with reference to restorative justice.

Plan de l'article

  1. Nature et contours de la peine
  2. Fondement de la peine
  3. Les objectifs de la peine
  4. L’adéquation de la peine

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback