Accueil Revue Numéro

Présentation

Ce dossier d’« Histoire de la justice » semble parler abondamment de droit, et fort peu d’histoire. Fausse impression. Les différents récits juridiques proposés, bien que portant pour la plupart sur notre époque contemporaine, traitent d’une histoire universelle : celle, dans notre approche de la justice, de la victime. Car la fonction de la victime, tragique place, est de fonder la société en amorçant l’histoire : « Or quand le roi sauvage d’Albe [Tiberinus] meurt au milieu des eaux, il ôte à ces eaux leur pouvoir d’oubli, le fleuve, jamais, ne sera plus blanc, ne sera plus jamais Albula. […] L’histoire vient de commencer ». (Michel Serres, Rome. Le livre des fondations, Paris, Grasset, 1983).

C’est ce que nous dit aussi le meurtre de Cacus par Hercule (ill. en couverture), autant que le sacrifice du boeuf fabuleux que Cacus avait volé : les deux victimes participent de la fondation de Rome ; les deux victimes archétypiques rassemblent à elles seules toutes les autres. Elles en sont le miroir étincelant.

L’avènement juridique de la victime est au fond le récit à rebours du trajet de la victime dans l’histoire de notre société : où l’on pense que le droit se saisit trop récemment de la victime. Au contraire, le droit n’a jamais ignoré la victime, qu’il nommait autrement. Seulement dans les dernières années du XXe siècle, le droit a offert un nouveau statut à la victime en l’institutionnalisant et en l’objectivant : il en a organisé l’avènement, c’est-à-dire la toute-puissance.


Sommaire

Page 5 à 8

Avant-propos

Partie I. La victime en exercice

Page 9 à 15

La place de la victime dans le procès constitutionnel

Page 17 à 35

L’efflorescence de la notion de victime en droit administratif

Page 37 à 49

La reconnaissance de la victime par l’Union européenne

Page 51 à 62

L’avènement juridique de la victime en droit international pénal : après le silence... beaucoup de bruit pour rien ?

Page 63 à 72

Vers une objectivation de la responsabilité civile dans l’intérêt des victimes

Page 73 à 89

Les catégories de victimes en droit pénal français

Partie II. La victime en puissance

Page 91 à 106

Les lois mémorielles, ou la victimisation institutionnelle

Page 107 à 122

La prise en compte médiévale de la victime dans quelques traités criminels et statuts urbains

Page 123 à 133

La justice restauratrice au cœur du conflit des paradigmes de la peine

Page 135 à 147

De l’homo sacer à la « victime vicaire »

Varia

Page 149 à 165

Victor Hugo ou le droit contre la loi

Page 175 à 191

Notes de lecture

Fiche technique

Histoire de la justice 2015/1 (N° 25). 192 pages.
ISSN : 1639-4399
ISSN en ligne : 2271-7501
ISBN : 9782110100535
Lien : <http://www.cairn.info/revue-histoire-de-la-justice-2015-1.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback