Accueil Revue Numéro

Présentation

La crise financière de 2008 n’a pas seulement eu pour effet de secouer le secteur bancaire et mettre à mal la confiance des citoyens dans les institutions. Elle a aussi mobilisé l’attention de nombreux chercheurs, issus de disciplines diverses et utilisant des méthodologies variées, qui s’interrogent sur l’usage – et les abus – du concept de transparence, jusqu’alors salué comme un outil essentiel de la bonne gouvernance et de l’efficience économique.

Dans le sein des réflexions en cours, un fait a paru saillant : l’absence d’une approche historique qui rende compte de l’émergence de la notion de transparence, cela au travers de l’étude des pratiques antérieures à l’introduction du concept dans le langage par Jeremy Bentham en 1789 et de devenir l’un des éléments constitutifs de la démocratie et du capitalisme.

Le numéro spécial d’Histoire & Mesure « Avant la transparence financière » propose donc de contribuer à une historicisation du concept de transparence, en particulier dans le domaine de la politique financière. Il est le résultat d’une conférence organisée en 2014 à l’Université de Reading (Grande-Bretagne) ayant réuni neuf historiens, spécialistes de six états européens (Espagne, France, Grande-Bretagne, Hollande, Suède, Sicile) pour y discuter des formes de contrôle, des savoirs et des échanges dans l’Europe moderne.

Les contributions mettent en évidence de fortes spécificités nationales qui relèvent de la diversité des régimes politiques. Elles analysent les caractéristiques du marché financier, notamment les relations entre fiscalité et dette publique, et la place de l’information et de la communication comme support et contrôle de l’action administrative et politique. Elles rendent aussi compte des transferts à l’œuvre dans le cadre de l’Europe des Lumières et des relations internationales. Ensemble, ces réflexions illustrent la manière dont contraintes et opportunités ont modifié l’environnement dans lequel opéraient les gouvernants, les acteurs économiques et les sujets, déterminant ainsi l’opportunité d’un progrès ou même d’un recul du besoin de transparence.


Sommaire

Introduction

Page 3 à 22

‪Paths to Fiscal Transparency‪

‪Control, Knowledge and Communication in Early-Modern Polities‪

Limits to fiscal transparency in parliamentary monarchies

Page 23 à 50

‪Parliament, Naval Spending and the Public‪

‪Contrasting Financial Legacies of Two Exhausting Wars, 1689-1713‪
Page 51 à 78

‪Parliamentary Control, Public Discussions andRoyal Autonomy: Sweden, 1750-1780‪

Provincial estates in composite polities

Page 79 à 116

‪Hiding in a Twilight Zone‪

‪Credible Commitment in the Dutch Republic and Groningen’s 1680s Default‪
Page 117 à 146

‪From Blind Obedience to Informed Consent‪

‪Financial and Administrative Knowledge as a Political Tool in some French Provincial Estates during the Ancien Régime, 1751-1789‪

Control and intermediation of corporate bodies

Page 147 à 170

‪Inspection and Efficiency at the Eighteenth-Century Bank of England‪

Page 171 à 188

‪Mastering the Guilds’ Debts in Eighteenth-Century Paris‪

‪Royal Scrutiny, Debt Reduction and State Coercion‪

Publicity and communication in absolute monarchies

Page 189 à 214

‪Absolutism and Fiscal Transparency in Eighteenth-Century Spain‪

Page 215 à 256

‪False Transparency‪

‪Disclosing Financial Data, between Enlightenment and Absolutism (Naples, 1780s)‪

Fiche technique

Histoire & mesure 2015/2 (Vol. XXX). 260 pages.
ISSN : 0982-1783
ISSN en ligne : 1957-7745
ISBN : 9782713224744
Lien : <http://www.cairn.info/revue-histoire-et-mesure-2015-2.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback