Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire & mesure

2016/1 (Vol. XXXI)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire & mesure

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 123 - 159 Article suivant

Résumé

Français

À la fin du xix e siècle, on a vu se développer, parallèlement à l’émergence du capitalisme managérial, un réseau reliant les grandes sociétés anonymes – réseau créé par des directeurs occupant alors plusieurs postes à responsabilité dans différentes entreprises (big linkers). Un tel réseau offre notamment la chance de coordonner les stratégies des entreprises et de contraindre les membres à des standards éthiques communs. Par une analyse comparative de la structure du réseau des grandes entreprises en Allemagne, en France et aux États-Unis pour la période 1900-2010, cet article met en évidence qu’en Allemagne la densité du réseau est particulièrement élevée pendant l’entre-deux-guerres et que le réseau se dissout entre 1995 et 2010. La densité, dans les trois pays, est alors inférieure au niveau atteint en 1900. À la fin de la période qui constitue l’objet de notre analyse, il n’y a plus de différence nationale relativement à la densité des réseaux.

Mots-clés (fr)

  • réseaux
  • régulation
  • élites
  • capital social

English

From Cohesion to Dissolution : Corporate Networks in Germany, France and the United States (1900-2010) In the late 19th century, alongside the emergence of managerial capitalism, dense networks arose linking major corporations and the financial sector. These networks were created by executives who held different senior positions in many large corporations (big linkers). Such corporate networks served several purposes, such as to coordinate corporate strategies and hold members to the same ethical standards. Through a comparative analysis of the network structure of large corporations in Germany, France and the United States from 1900 to 2010, this article points up that the network in Germany was particularly dense in the inter-war period and that network density declined substantially between 1995 and 2010, when the level in all three countries fell below the level of 1900. By 2010, there was no longer any difference in network density between Germany, France and the United States.

Mots-clés (en)

  • regulation
  • elites
  • networks
  • social capital

Plan de l'article

  1. 1. Régimes de production
  2. 2. Lois antitrust
    1. En Allemagne
    2. Aux États-Unis, le Sherman Act
    3. En France, la loi Le Chapelier
  3. 3. Hypothèses
  4. 4. Fonctions et structures
    1. Les réseaux égo-centrés
    2. Le réseau global
  5. 5. La densité du réseau
  6. 6. Effets d’entreprises, de pays et de périodes
    1. L’effet d’entreprises
    2. L’effet de pays
    3. L’effet de périodes
  7. 7. Les banques dans le réseau
  8. 8. Le réseau d’élites
  9. 9. Remarques finales
© 2010-2017 Cairn.info