Accueil Revues Revue Numéro Article

Histoire & Sociétés Rurales

2006/1 (Vol. 25)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire & Sociétés Rurales

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 7 - 8 Article suivant
1

Après la scène de chasse qui a placé Histoire et Sociétés Rurales sous le sceau de l’histoire antique, nous voici revenus en France du Nord avec ces Albums de Croÿ que nous avons toujours plaisir à retrouver. Notre village, qui rassemble quelques maisons autour d’une modeste église couverte d’ardoises, semble immobile. Pourtant, le cartouche qui le surmonte précise qu’il s’agit du village de Fourmies, en 1597. Fourmies, devenu au xixe siècle la cité industrielle que l’on connaît, avant même le 1er mai 1891, sera donc, trois années durant, le symbole des mutations qui traversent les campagnes et ce choix annonce déjà une bonne part des contributions qu’on va lire.

2

La politisation des campagnes européennes est au cœur de cette 25e livraison. Avec les « maisons du Peuple » qui se multiplient entre 1893 et 1917, Maurice Carrez suit la diffusion des idées nouvelles, notamment socialistes et socio-démocrates, qui ont marqué la société finlandaise. À leur manière, les autres articles reviennent sur l’histoire du village et des communautés : Grégory Goudot réinterroge le rôle des communautés religieuses dans le développement du monde rural, Serge Blanquie nous transporte dans les archives judicaires d’une communauté hospitalière et Antoine Follain se penche sur la communauté et son « esprit de localité ».

3

L’aquarelle sortie des Albums de Croÿ ne laisse voir aucun champ cultivé, mais seulement de verts pâturages, pas toujours enclos, où paissent quelques frêles animaux. Elle rappelle combien l’élevage est une activité fondamentale dans l’économie villageoise. On le perçoit avec Georges Pichard, en examinant une comptabilité de « bêtes à laine » constituée par des membres de la bonne société arlésienne encore partagés entre une prudente tradition rentière et l’envie de verser dans les nouveaux modèles pré-capitalistes. Il s’agit là d’un secteur en plein renouvellement, comme le soulignent l’ouvrage d’Antonio Luis López Martínez (Enriqueta Sesmero Cutanda) ainsi que la sortie du neuvième volume de notre Bibliothèque d’Histoire Rurale[1][1] Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau, Acteurs et....

4

Loin de se cantonner aux espaces habités et cultivés, les historiens actuels envahissent les marges obscures – moins bien éclairées par les sources – des terroirs. Le mouvement concerne tout d’abord l’histoire des bois et des forêts, comme le signalent les ouvrages recensés d’Andrée Corvol sur les tempêtes (Florent Mérot), de Jérôme Buridant sur les espaces forestiers et l’industrie verrière (Sylvain Olivier), de Pierre-Alain Tallier sur les forêts de Belgique, de José Antonio Amarilla et Rafael Ayo sur les forêts européennes (Xavier Rochel), d’Anne Bary-Lenger et Jean-Paul Nebout sur la culture des chênaies (Pierre-Alain Tallier). Autres espaces marginaux, les « zones humides » attirent aussi la recherche, comme en témoignent le récent colloque « Emprise et déprise des zones humides » (Andrée Corvol) ainsi que le livre stimulant de Reynald Abad (Bernard Bodinier). Depuis 12 ans, l’ouverture à la géographie est chez nous délibérée, que ce soit à travers les recensions, mais aussi notre volonté de cartographier et d’analyser spatialement des phénomènes historiques. Les orientations actuelles de la recherche montrent que, pour les espaces ruraux, les regards croisés entre l’histoire ouverte et la géographie actuelle sont féconds. C’est pourquoi le conseil de rédaction d’Histoire et Sociétés Rurales comprend désormais deux géographes qui, aux côtés des archéologues, veilleront à mener à son terme cette alliance.

5

Notre ouverture est aussi européenne. En dehors de la Finlande, les comptes rendus intéressent le Royaume-Uni avec cette Deuxième conférence anglo-française d’histoire rurale organisée à Canterbury par la British Agricultural History Society et l’Association d’Histoire des Sociétés Rurales (Nadine Vivier), ainsi que l’Espagne et l’Italie, notamment à travers le beau compte rendu que Laurent Feller consacre à l’ouvrage magistral de Gérard Rippe. C’est justement dans les recensions que s’affirme ici l’apport des médiévistes qui continuent d’offrir aux chercheurs d’aujourd’hui et de demain des recueils d’actes royaux, comme celui que nous livre Michel Nortier, et de nouveaux cartulaires. Avec trois publications (ceux de Saint-Pierre-de-Préaux, de Conches et du Mont-Saint-Michel), la Normandie semble être à l’avant-garde du mouvement. Nul doute que c’est cette diversité des sources et des approches qui fait aujourd’hui la richesse des études ruralistes.

6

Un regain d’intérêt pour l’étude des campagnes est perceptible. On ne peut que se réjouir de l’intitulé de nouvelles questions mises au programme des concours du Capes et de l’Agrégation pour les années 2007 et 2008. Après le dévolu que l’histoire contemporaine vient de jeter sur les Campagnes européennes dans leurs évolutions sociales et politiques de 1830 à la crise de 1929, voici que les médiévistes mettent à l’affiche Le monde byzantin, du milieu du viiie siècle à 1204 : économie et société, dans lequel les populations rurales auront nécessairement une place importante, tandis que les modernistes à travers Les sociétés anglaise, espagnole et française au xviiie siècle seront eux aussi amenés à retrouver les croquants. De tels choix fortifient le renouveau de cette histoire rurale que nous portons dans nos bagages, tel ce voyageur qui, baluchon sur l’épaule, parvient à l’entrée de notre village de Fourmies.

Notes

[1]

Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau, Acteurs et espaces de l’élevage en France. Évolution, Structuration, spécialisation (xviie-xxie siècles), Bibliothèque d’Histoire Rurale, 9, Caen, ahsr, 2006.

Pour citer cet article

Maneuvrier Christophe, Moriceau Jean-Marc, « Un village ouvert », Histoire & Sociétés Rurales, 1/2006 (Vol. 25), p. 7-8.

URL : http://www.cairn.info/revue-histoire-et-societes-rurales-2006-1-page-7.htm


Article précédent Pages 7 - 8 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback