Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Histoire & Sociétés Rurales

2014/2 (Vol. 41)


ALERTES EMAIL - REVUE Histoire & Sociétés Rurales

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 5 - 41 Article suivant

Résumé

Français

La transhumance médiévale, loin des images reçues, était une activité complexe mobilisant nombre d’acteurs, et nécessitait également une documentation spécialisée à la construction originale, comme le livre de Noé de Barras. L’étude codicologique de ce document permet d’entrevoir qu’à la fin du xve siècle en Provence, l’organisation du trajet des troupeaux de la plaine aux estives, confiée parfois à des membres de la noblesse locale, obéissait certes à des impératifs géographiques et à une demande économique, mais était également un moyen d’affirmation et de reproduction des hiérarchies sociales des vallées de moyenne montagne.

Mots-clés

  • aristocratie
  • codicologie
  • économie
  • élevage
  • mouton
  • pastoralisme
  • Provence
  • transhumance

English

Notwithstanding conventional wisdom, medieval transhumance was a complex activity mobilizing a number of actors, and also implying the use of specialized documents characterized by a specific mode of construction, of which Noé de Barras’ book was an example. The codicological study of this document gives us a glimpse of how, in Provence at the end of the 15th century, the organization of the routes followed by flocks between plains and mountain pastures, entrusted at times to local nobles, went beyond the expression of geographical constraints and demand-based economic incentives, and offered a way in which the social hierarchies of lower mountain valleys could be buttressed and reproduced.

Keywords

  • codicology
  • economy
  • livestock raising
  • nobility
  • sheep
  • pastoralism
  • Provence
  • transhumance

Español

La trashumancia medieval, lejos de tópicos, era una actividad compleja, que movilizaba a gran número de actores y necesitaba también una documentación especializada, de construcción original, como el librillo de Noé de Barras. El estudio de este documento permite entender que, a finales del siglo xv, en Provenza, la organización de la ruta de los rebaños hasta los pastos de verano, a veces confiada à miembros de la nobleza local, obedecía no solo a necesidades económicas, sino que era también un modo de afirmación y de reproducción de las jerarquías sociales en los valles de la sierra.

Palabras claves

  • aristocracia
  • codicología
  • economía
  • ganadería
  • ovejas
  • pastoralismo
  • Provenza
  • trashumancia

Plan de l'article

  1. La transhumance aussi a une histoire
  2. Deux cahiers, deux versants, une activité
  3. Les accords de conduites
  4. Les accords de passages
  5. La transhumance, au-delà de l’économie
  6. Compter les moutons
  7. Des documents écrits spécialisés pour une transhumance dispersée
  8. Les dégâts
  9. La géographie d’une transhumance
  10. Les profits d’une transhumance

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback