Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Humanisme et Entreprise

2012/4 (n° 309)


ALERTES EMAIL - REVUE Humanisme et Entreprise

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 61 - 84 Article suivant

Résumé

Français

On observe que pour faire face à la concurrence mondiale, les pays développés et en voie de développement vont de plus en plus vers l’intégration de leurs économies. Ainsi, la régionalisation économique est considérée comme une alternative pour le développement, notamment des pays du sud. Aussi on s’accorde à dire que, les pays d’Afrique en général et de la sous région d’Afrique Centrale en particulier, tels que ceux regroupés au sein de la CEMAC, peuvent tirer profit de la régionalisation au regard de ses potentiels avantages socioéconomiques. On estime que pour accélérer et réussir de manière effective cette intégration, les Etats membres doivent développer les infrastructures de base. Parmi lesquelles, il y a le transport routier, car il constitue le principal moyen de communication dans la sous région et qui est accessible à toutes les catégories sociales de la population. Dans ce cadre, l’exposé ci-après se propose de montrer que l’investissement d’infrastructure de transport routier constitue à la fois un accélérateur d’intégration régionale et un vecteur de développement durable pour l’Afrique.

Mots-clés

  • transport et réseau routier
  • intégration régionale
  • enjeux
  • contraintes
  • accélérateur
  • développement durable
  • optimisation effective

English

One observes that in order to face the make the worldwide competition, the developed countries and the developing one are more and more moving toward their economies integration. So, the economical régionalisation is considered as an alternative to the development specially for some southern countries. Thus, we agree that Africa countries in general and those from Central Africa region particularly as those group together within the CEMAC can reap profit from the régionalisation in comparison to its socio-économic potential advantages. One estimates that in order to succeed this integration effectively, the states members must develop the basic infrastructures which can accelerate this process. Among which there is the road transport because it constitutes the main means of communication in the sub region and it is accessible to every social population categories. Within this frame work, the following exhibit purposes to show that the investment of road transport infrastructures constitutes an accelerator of the regional integration and a vector of durable development at once.

Keywords

  • transport and road network
  • regional integration
  • stakes
  • constraints
  • accelerator
  • durable development
  • optimisation
  • effective

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. 1 - Intégration régionale et développement de l’Afrique
    1. 1.1 - Comprendre le développement dans le contexte de la pauvreté en Afrique
    2. 1.2 - Principales conceptions de l’intégration régionale
    3. 1.3 - Avantages de l’intégration régionale
  3. 2 - Rôle du transport et du réseau routier dans le processus d’intégration régionale
    1. 2.1 - Etat des lieux du transport et du réseau routier dans la CEMAC
    2. 2.2 - Enjeux de l’investissement de transport routier sur la régionalisation et le développement
    3. 2.3 - Contraintes liées au développement d’infrastructures de transport routier au sein de la CEMAC
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback