Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Humanisme et Entreprise

2013/2 (n° 312)


ALERTES EMAIL - REVUE Humanisme et Entreprise

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 17 - 36 Article suivant

Résumé

Français

Cet article s’intéresse aux liens existant entre le leadership, la fraude et la crise organisationnelle sous l’angle du processus d’évitement. En effet, il apparaît que lors de certains cas de fraude, des acteurs connaissent la réalité des faits et en témoignent auprès de leur hiérarchie. Cependant, à cause d’un contexte organisationnel de blocage défavorable à l’irruption de la vérité, la crise survient suite à l’incapacité de la direction à retrouver du sens face à la complexité de la situation. Nous nous intéresserons dans cet article aux retentissants cas de fraude et de crise survenus chez Renault et chez Olympus et au processus de génération de la crise ayant favorisé cette fraude.

Mots-clés

  • fraude
  • crise organisationnelle
  • évitement
  • leadership
  • communication

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. 1 - Fraude et crise organisationnelle : quel lien ?
    1. 1.1 - Le triangle de la fraude revisité
    2. 1.2 - Le processus de crise organisationnelle
    3. 1.3 - Le rôle ambivalent des Cassandre au sein des organisations
  3. 2 - Méthodologie
  4. 3 - Etude de cas
    1. 3.1 - Olympus, la genèse d’un scandale
      1. 3.1.1 - Olympus poursuit certains de ses dirigeants
      2. 3.1.2 - Olympus reste en bourse
    2. 3.2 - Renault et les ferments de la crise
      1. 3.2.1 - Renault accuse et licencie trois de ses cadres
      2. 3.1.3 - Des accusations contre la Chine et contre X
      3. 3.1.4 - L’hypothèse de la « manipulation »
      4. 3.1.5 - Renault fait marche arrière
      5. 3.1.6 - Les conséquences de l’affaire : la réorganisation de Renault
      6. 3.1.7 - Bilan de l’affaire Renault
  5. 4 - Discussion
  6. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback