Accueil Revues Revue Numéro Article

I2D – Information, données & documents

2015/1 (Volume 52)


ALERTES EMAIL - REVUE I2D – Information, données & documents

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 80 - 83

Produire des contenus documentaires en ligne : quelles stratégies pour les bibliothèques ?, Christelle Di Pietro, Michèle Battisti, Pierre Bournerie, Isabelle Breuil et al. (sous la dir.). Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2014. – 188 p. - (Boîte à outils, ISSN 1259-4857 ; 30). – ISBN 979-10-91281-37-9 : 22 €

Réinventer les produits documentaires en ligne

1

Qu’il faille proposer des produits documentaires en ligne, on en convient. Mais lesquels ? Quelles ressources utiliser pour les confectionner ? Avec qui les élaborer ? Comment ? Autant de questions passionnantes, voire essentielles.

2

Le premier réflexe, traditionnel, est d’exploiter ses collections. Dans ce cas, prendre en amont un peu de hauteur s’impose pour évaluer un positionnement stratégique et l’impact sur les métiers, sur le plan de l’organisation du travail interne.

3

Rappeler ensuite, si besoin était, la liste des produits documentaires dans lequel puiser, et, pour se faire une idée, illustrer cette approche par plusieurs exemples innovants, à différents stades de développement, de l’expérimentation à la stabilisation. Dans l’ouvrage, le choix s’est porté sur une revue de sommaires collaborative, un guide de recherche méthodologique et un catalogue sémantique.

4

Recourir, bien sûr, à des outils de curation pour réaliser des dossiers documentaires regroupant synthèses, bibliographie et sitographie, contacts, iconographies, etc. et/ou des plateformes d’agrégation et de curation. On peut aussi vouloir associer des métadonnées aux collections numérisées, créer un webmagazine, bel exemple de production collaborative interne et externe, etc., soit autant de « produits autonomes à forte valeur ajoutée » pris à titre d’exemples.

5

Produire, ce peut être également co-construire avec le public sur les réseaux sociaux comme le démontre le fonds photographique de la bibliothèque municipale de Toulouse mis en ligne sur Flickr pour être taggué, la page Facebook d’une bibliothèque universitaire « inspirée des entreprises », « un dispositif participatif de production de contenus en musées » ou encore les e-books créés par un centre régional du livre et de la lecture.

6

La dernière partie de l’ouvrage, transverse, aborde le droit en saisissant au vol, tant le paysage juridique évolue rapidement, droits et responsabilités à la lumière des textes et de la jurisprudence actuels, et les outils, soit ici l’écriture pour le Web et divers outils de production en ligne : outils de management des contenus, outils de plateforme sociale, outils pour blogger, pour « curer », etc.

7

« Boîte à outils » de l’Enssib, cet ouvrage très concret contient aussi un mémento sur les étapes « pour mettre en œuvre sa production de contenus » et, bien entendu, une liste de sigles et acronymes, un glossaire, une courte bibliographie et un index.

8

Un ouvrage utile pour « repenser les accès en ligne », pour « libérer [tout] en contrôlant », allier diverses expertises interne et externes afin de relever le défi que représentent ces productions documentaires à réinventer.

9

Analyse de Michèle BATTISTI

Reflecting on the future of academic and public libraries / Peter Hernon & Joseph R. Matthews (dir.). Chicago : American Library Association, 2013.- 242 p. - ISBN : 978-0-8389-1187-7 : 57,00 US $. The new university library : four case studies / Matthew Conner. Chicago : American Library Association, 2014.- 176 p. - ISBN : 978-0-8389-1193-8 (Print) : 57,00 US $. The quality infrastructure : measuring, analyzing, and improving library services / Sarah Anne Murphy. Chicago : American Library Association, 2014. - 186 p. - ISBN : 978-0-8389-1173-0 (Print) : 62,00 US $

« Ce qui paraît impossible aujourd’hui pourrait devenir réalité demain »

11

De quoi l’avenir des bibliothèques universitaires sera-t-il fait ? Trois nouveaux livres publiés par l’association des bibliothèques américaines (ALA) apportent des éléments de réponse. Certes, ces études concernent en premier lieu les BU américaines, et les conditions ne sont pas tout à fait les mêmes. Mais tout n’est pas si différent que cela, et les contraintes budgétaires sont les mêmes des deux côtés de l’Atlantique.

Prospective

12

Le premier ouvrage, dirigé par Peter Hernon et Joseph R. Matthews, contient un audit des bibliothèques en bonne et due forme, avec analyse stratégique, scénarios et débat. Ils décrivent six scénarios différents et complémentaires pour l’évolution des BU d’ici 15 ans : tout continue comme avant ; tout devient virtuel et numérique (press a button library) ; la BU devient une « entreprise d’apprentissage et de formation » ; elle développe de nouveaux rôles, fonctions et prestations de service au-delà de son périmètre actuel ; elle devient éditeur ; et, finalement, la BU devient partenaire actif dans des projets de recherche.

13

Ces scénarios sont commentés par quatre directeurs de bibliothèque, notamment sous deux aspects : l’impact sur le besoin et l’aménagement de l’espace, et l’impact sur les ressources humaines (profils et nombre de postes). Les questions posées paraissent familières : comment faire avec toujours moins de budget et de ressources, comment réagir aussi aux nouvelles pratiques informationnelles des étudiants et enseignants-chercheurs ? Tout cela est écrit avec intelligence, et on trouve même quelques idées nouvelles, telles que déplacer des services de BU dans les résidences universitaires. Il fallait y penser.

Analyse

14

Le deuxième livre de Matthew Conner propose une grille de lecture du développement des BU. À partir d’une enquête menée en Californie entre 2010 et 2013, Conner définit sept axes d’analyse : conseil et assistance, ressources humaines, technologie, collections, bâtiments, rôle sur le campus, culture de bibliothèque. Ces sept axes servent de trame pour quatre études de cas détaillées et bien documentées de différentes BU, deux en Californie, une dans l’Illinois, la quatrième à Hawaï. L’auteur fournit ainsi un cadre conceptuel pour décrire l’environnement de l’avenir des BU. Plusieurs points communs émergent, dont les learning centres, la prise en charge de la diffusion des publications des chercheurs, le partage des ressources (système d’information, services techniques, bâtiments) avec d’autres structures sur le campus, etc. D’autres innovations sont observées comme « latérales », par exemple l’ouverture vers les institutions culturelles ou le prototypage d’une BU « mobile », nomade. À la fin figure un surprenant paragraphe sur le rôle symbolique de la BU dans la conscience collective, sur l’éthique de service, sur son efficacité, sa neutralité, sa responsabilité vis-à-vis de la communauté : « What libraries symbolize is society’s best idea about itself » - « La bibliothèque représente la meilleure idée que la société se fait d’elle-même » (p. 148). Une idée à défendre…

Évaluation

15

Promouvoir la valeur et la qualité des services des BU, c’est justement l’objet du troisième ouvrage, dirigé par Sarah Anne Murphy, bibliothécaire d’une BU dans l’Ohio où elle coordonne l’évaluation. Après une courte introduction sur la qualité comme atout compétitif, onze études de cas montrent comment des BU évaluent leur performance. Certaines, comme les universités de Virginia, Arizona et Syracuse, le font dans le cadre d’une démarche qualité ; d’autres, comme les universités du Kansas et de l’Ontario, ont mis en place un véritable dispositif ou programme d’évaluation. Chaque fois, une telle approche sert plusieurs objectifs : mieux répondre aux besoins et attentes des lecteurs, optimiser l’utilisation de ressources limitées et démontrer la valeur et l’efficacité de la BU. Particulièrement intéressant : l’application d’un modèle conceptuel (Baldrige Criteria for Performance Excellence) pour réagir rapidement et efficacement aux attentes des usagers d’un service d’information (chapitre 5).

16

Voici donc trois livres écrits par des professionnels du terrain, riches d’expériences pratiques, d’observations pertinentes et de détails qui incitent à comparer et réfléchir. Mais, comme le font remarquer Peter Hernon et Joseph R. Matthews dans leur livre, ce qui est possible aujourd’hui était impossible autrefois. Donc, ce qui paraît impossible aujourd’hui pourrait bien devenir réalité demain. Alors, rêvons un peu…

17

Analyse de Michèle BATTISTI

A Handbook of Ethical Practice. A practical guide to dealing with ethical issues in information and library work, David McMenemy, Alan Poulter & Paul F. Burton. Chandos Publishing, 2007. - 153 p. ISBN : 978-1-84334-230-8 (Print) : 50,00 €

Éthique et déontologie des métiers de l’information

19

Une mère de famille s’inquiète des lectures de sa fille adolescente. Un collègue a observé des pratiques douteuses en salle de lecture d’une bibliothèque universitaire (accès à des sites pornographiques, téléchargements, etc.) et suggère davantage de surveillance. Un lecteur demande à emprunter un rapport marketing pour faire une photocopie pour son travail. Un mineur veut emprunter un DVD de la section adulte. Après des élections, une nouvelle équipe municipale souhaite « donner un bon coup de balai » dans la bibliothèque publique.

20

Comment réagir ? Comment faire ? Ces situations mettent en jeu des lois, réglementations et compétences professionnelles, mais plus encore elles font appel à des convictions, valeurs et principes déontologiques. Sans parler des intérêts liés à la carrière professionnelle. Parfois la réponse est simple ou s’impose d’elle-même. Souvent, la situation est plus compliquée : il n’y a pas la bonne solution, et il faut faire des choix entre plusieurs valeurs, intérêts et conséquences. De l’aide et de bons conseils sont alors bien venus.

21

C’est l’objectif de l’ouvrage de trois auteurs britanniques, tous enseignants-chercheurs avec une carrière dans des bibliothèques publiques et universitaires. Leur livre est construit en deux parties. La première propose une introduction à l’éthique des métiers de l’information, à partir des grands sujets qui font débat (liberté d’information, censure, données personnelles, vie privée, propriété intellectuelle, etc.). Le cadre de référence est le code éthique de l’Ifla avec ses six clauses, y compris les relations professionnelles. Mais les auteurs font aussi la synthèse des codes déontologiques de plusieurs pays, et le lecteur pourra apprécier la variété mais aussi la convergence des différentes approches.

22

La deuxième partie contient 16 cas pratiques répartis en quatre chapitres : la mise à disposition de l’information, la propriété intellectuelle, la liberté d’information et la protection de la vie privée, la gestion éthique. Chaque cas représente une situation conflictuelle qui met en question la déontologique professionnelle. La situation est expliquée, et quatre options sont proposées, comme dans un questionnaire à choix multiples. À la fin du livre, le lecteur peut vérifier si son choix paraît éthiquement correct ou pas, dans la mesure où les auteurs analysent chacune de ces options du point de vue légal et éthique. On peut lire cette partie comme une sorte d’autoformation, avec des allers-retours et en comparant avec d’autres cas et sa propre expérience.

23

Pourquoi lire un livre vieux de huit ans ? Il n’y a pas eu mieux depuis (même si on attend un nouvel ouvrage de l’auteur principal, David McMenemy dans quelques semaines), et il n’y a rien de comparable en France. La liberté d’information et la liberté d’expression sont parmi les valeurs fondamentales de l’institution bibliothèque. Pourtant, l’attentat contre le journal Charlie Hebdo a montré que cette liberté doit être défendue. Il a montré également que la société civile est prête à se mobiliser pour cette liberté. Les bibliothèques sont au cœur de cette mobilisation, et les nombreux sites « hackés » dans les jours après l’attentat l’ont rappelé. La valeur des bibliothèques, c’est aussi les valeurs qu’elles représentent et qu’elles défendent. La réaction à l’attentat contre Charlie Hebdo risque d’entraver un peu plus ces libertés, pour des raisons de sécurité - un autre conflit éthique potentiel, auquel bon nombre de bibliothécaires américains ont dû faire face, suite au Patriot Act et à la surveillance imposée des usages et usagers.

24

Les professionnels de l’information et les étudiants sont extrêmement sensibles à ces questions. Le code Ifla fournit le cadre de référence, et ce livre peut servir de guide pour comprendre les enjeux. Huit ans après sa publication, il n’a pas pris de rides.

25

Analyse de Joachim SCHÖPFEL

La Recherche d’information dans les environnements numériques, Jérôme Dinet. Londres : ISTE Éditions, 2014. - 134 p. - (coll. Systèmes d’information, Web et informatique ubiquitaire). - ISBN (print) 978-1-78405-018-4 : 29 € ; ISBN (e-book) 978-1-78406-018-3 : 9,90 €

Une synthèse remarquable sur la recherche d’information du point de vue de l’humain

27

Les ouvrages sont pléthore qui décrivent le fonctionnement des moteurs de recherche et autres dispositifs utiles à la recherche d’information numérique. Le volume d’information accessible à tout un chacun croît de façon proprement exponentielle, à telle enseigne qu’on ne sait plus dénombrer aujourd’hui les pages web publiées. Reste, dit Jérôme Dinet, que ce qui évolue en parallèle, peut-être plus fortement, ce sont les « rapports entre l’humain et l’information ». D’où l’intérêt de faire le point sur cette question - ce que l’auteur fait en trois temps.

28

Tout d’abord, du point de vue de la psychologie ergonomique qui est le sien, il tente de situer la recherche d’information dans le champ scientifique, en pointant les difficultés qui surgissent dès lors que l’on veut cerner l’objet même. Cette tentative permet de comprendre le foisonnement sémantiquement complexe des études en IR (Information Retrieval) et la relative cacophonie des études en IHM (interaction homme­machine), d’articuler interaction et navigation et, enfin, de mesurer les apports intéressants de l’économie, de l’informatique et de la robotique.

29

Le second temps propose au lecteur une revue des principales modélisations de la recherche d’information, des précurseurs (travail des chercheurs en sciences de l’information et de la communication sur la notion de pertinence) à l’auteur lui-même (lorsqu’il « détourne » le Landscape Model de Van den Broek). Cette revue de modèles se clôt sur la question du statut même de l’activité de « recherche d’information ».

30

Le troisième et dernier temps, qui constitue la majeure partie de l’ouvrage, est celui de la promotion de l’approche psycho­ergonomique de la recherche d’information, approche relativement récente dont l’auteur se fait le chantre.

31

Après avoir montré comment une telle approche permet l’adaptation des dispositifs sociotechniques aux usages, grâce à l’analyse des difficultés et à l’anticipation des besoins, l’auteur déplie les différentes dimensions de la recherche d’information selon le spectre psycho-ergonomique : dimensions cognitive, motrice, culturelle, sociale et affective. Et c’est bien la prise en compte de l’interaction entre ces différentes dimensions qui fait tout l’intérêt de cette approche.

32

En appui sur un corpus de plus de 350 références, Jérôme Dinet nous livre ici une synthèse riche et d’une lisibilité remarquable sur la recherche d’information du point de vue de l’humain. Qui veut s’initier à l’approche psycho-ergonomique et comprendre ce qu’elle apporte à la réflexion méthodologique et scientifique sur les comportements engagés dans la recherche d’information dispose ici d’un outil puissant.

33

Par ailleurs, on aura compris l’intérêt épistémologique de l’entreprise : les croisements scientifiques et méthodologiques sont en cet ouvrage les ferments d’une compréhension de la complexité humaine.

34

Enfin, les documentalistes et autres professionnels de l’information et de la documentation, souvent confrontés aux difficultés d’apprentissage de la méthodologie de la recherche d’information rencontrées par leurs publics, trouveront dans l’ouvrage de Jérôme Dinet non pas un manuel pratique, mais de quoi nourrir leur réflexion didactique et pédagogique, en toute autonomie.

35

Analyse de Bruno RICHARDOT

Titres recensés

  1. Produire des contenus documentaires en ligne : quelles stratégies pour les bibliothèques ?, Christelle Di Pietro, Michèle Battisti, Pierre Bournerie, Isabelle Breuil et al. (sous la dir.). Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2014. – 188 p. - (Boîte à outils, ISSN 1259-4857 ; 30). – ISBN 979-10-91281-37-9 : 22 €
    1. Réinventer les produits documentaires en ligne
  2. Reflecting on the future of academic and public libraries / Peter Hernon & Joseph R. Matthews (dir.). Chicago : American Library Association, 2013.- 242 p. - ISBN : 978-0-8389-1187-7 : 57,00 US $. The new university library : four case studies / Matthew Conner. Chicago : American Library Association, 2014.- 176 p. - ISBN : 978-0-8389-1193-8 (Print) : 57,00 US $. The quality infrastructure : measuring, analyzing, and improving library services / Sarah Anne Murphy. Chicago : American Library Association, 2014. - 186 p. - ISBN : 978-0-8389-1173-0 (Print) : 62,00 US $
    1. « Ce qui paraît impossible aujourd’hui pourrait devenir réalité demain »
      1. Prospective
      2. Analyse
      3. Évaluation
  3. A Handbook of Ethical Practice. A practical guide to dealing with ethical issues in information and library work, David McMenemy, Alan Poulter & Paul F. Burton. Chandos Publishing, 2007. - 153 p. ISBN : 978-1-84334-230-8 (Print) : 50,00 €
    1. Éthique et déontologie des métiers de l’information
  4. La Recherche d’information dans les environnements numériques, Jérôme Dinet. Londres : ISTE Éditions, 2014. - 134 p. - (coll. Systèmes d’information, Web et informatique ubiquitaire). - ISBN (print) 978-1-78405-018-4 : 29 € ; ISBN (e-book) 978-1-78406-018-3 : 9,90 €
    1. Une synthèse remarquable sur la recherche d’information du point de vue de l’humain

Pour citer cet article

« Notes de lecture », I2D – Information, données & documents, 1/2015 (Volume 52), p. 80-83.

URL : http://www.cairn.info/revue-i2d-information-donnees-et-documents-2015-1-page-80.htm


Article précédent Pages 80 - 83
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback