Accueil Revues Revue Numéro Article

I2D – Information, données & documents

2015/2 (Volume 52)


ALERTES EMAIL - REVUE I2D – Information, données & documents

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 28 - 29 Article suivant
Chez Gertrude
1

La datavisualisation n’est pas une pratique nouvelle mais à l’heure de la « mise en données » [1][1] K. CUKIER, V. MAYER SCHONBERGER. Big data. La révolution... du monde, elle connaît un regain d’intérêt dans les organisations. Héritière des développements de la modélisation scientifique (SciVis) et de l’informatique visuelle (Infovis), elle était déjà reconnue pour ses propriétés interactives et exploratoires permettant d’accéder et de comprendre un large ensemble de données. Mais, dans le contexte actuel de développement du Big data et de l’Open data, en s’étendant à tous les domaines d’activité - intelligence économique, géographie, marketing, journalisme, veille, communication, recherches en sciences sociales avec les digitals humanities - et sur le Web, avec l’émergence d’outils d’infographie pour des non experts, elle devient un enjeu crucial pour l’innovation. Si elle constitue un moyen attrayant d’accès aux données, elle soulève de nombreux questionnements sur la manière dont nous collectons, analysons et représentons visuellement ces données pour produire de nouvelles connaissances.

2

Sous le regard croisé de chercheurs, de designers d’information, de sociologues et de praticiens, nous proposons un état des lieux sur la datavisualisation. L’objectif de ce dossier, articulé en 3 pôles, est de fournir aux lecteurs une vision d’ensemble du domaine afin de mieux cerner ses origines, ses enjeux, ses usages, ses méthodes, son écosystème numérique et, plus largement, ses potentialités.

3

Le premier pôle est consacré à la définition du domaine de la datavisualisation. Il s’agit de la situer selon ses fondements scientifiques, cognitifs, perceptifs, graphiques, sémiotiques et sociologiques afin d’apporter un éclairage sur ce qui la constitue et sur son intérêt et ses limites dans ses applications et en tant que compétence info-communicationnelle, c’est-à-dire comme littératie [2][2] Pour une définition de la littératie, on se référera.... Sont également abordés les enjeux scientifiques, socioéconomiques et info-communicationnels que soulève la datavisualisation pour les organisations.

4

Le deuxième pôle aborde les usages de la datavisualisation sous ses multiples formes, en particulier dans le contexte des phénomènes du Big data et de l’Open Data. Quelles en sont ses utilisations concrètes ? Comment contribue-t-elle à améliorer la prise de décision, à communiquer plus clairement, à faciliter la médiation documentaire, à développer la stratégie marketing ou d’e-réputation et comment, de façon plus générale, constitue-t-elle un outil heuristique au service de la connaissance ?

5

Le troisième pôle traite des outils, des méthodes et des compétences que la datavisualisation met en œuvre. Il s’agit de définir cette nouvelle forme de littératie info-communicationnelle afin d’appréhender les compétences mises en jeu. Une présentation de cet écosystème numérique donne un éclairage sur les outils et les méthodes pour une meilleure compréhension du processus de traitement des données mais aussi afin d’envisager les limites actuelles de cet écosystème et les solutions innovantes qui pourraient émerger à l’avenir. À partir de témoignages d’experts, d’agences professionnelles spécialisées et de centres de formation, nous interrogeons les pratiques de datavisualisation pour saisir les besoins de formation auxquels elles correspondent et pour clarifier les compétences requises par la datavisualisation pour son développement dans les organisations.

Notes

[1]

K. CUKIER, V. MAYER SCHONBERGER. Big data. La révolution des données est en marche, Robert Laffont, 2014 (trad. H. Dhifallah)

[2]

Pour une définition de la littératie, on se référera aux articles de Jérémy BOY (pôle 1, p. 32) et d’Orélie DESFRICHES DORIA (pôle 3, p. 54) et au chapitre 7 de l’ouvrage d’Olivier LE DEUFF La documentation dans le numérique, publié par les Presses de l’Enssib en décembre 2014.

Résumé

Français

L’engouement pour la datavisualisation n’est pas nouveau, mais le développement des phénomènes du Big data et de l’Open data en font aujourd’hui un outil incontournable d’accès aux données, d’analyse de l’information et de communication dans de nombreux domaines. Jusque-là réservés à des experts, scientifiques et professionnels, la datavisualisation et ses usages se démocratisent, changeant profondément nos rapports à l’information et à la manière dont nous construisons nos connaissances. Si elle est une discipline encore jeune et qu’elle doit encore répondre à de nombreux défis d’ordre technique, conceptuel, épistémologique, éditorial et social, la datavisualisation constitue incontestablement un enjeu central pour l’innovation de demain.

English

Datavisualization, from data to knowledgeThe datavisualization craze is not new, but the development of such phenomena as Big and Open Data have made it an indispensable tool in numerous fields for data access, information analysis and communication. Until recently used only by scientists and experts in other professions, datavisualization and its many uses have become more prevalent, bringing major changes both to our relationship to information and to the way in which we develop knowledge. Although datavisualization is still a young discipline with numerous technical, conceptual, epistomological, editorial and social challenges, it is undeniably a major player for future innovation.

Español

Datavisualización: de los datos al conocimientoEl gusto por la datavisualización no es nuevo, sino que el avance de los fenómenos Big data y Open data hoy en día constituye una herramienta imprescindible de acceso a los datos, de análisis de la información y de comunicación en muchos ámbitos. Hasta ahora reservada a los expertos, científicos y profesionales, la datavisualización y sus usos se democratizan, cambiando profundamente nuestra relación con la información y la forma en que construimos nuestro conocimiento. Aunque se trata de una disciplina bastante joven y que también debe responder a muchos desafíos de orden técnico, conceptual, epistemológico, editorial y social, la datavisualización constituye indudablemente un reto central para la innovación del futuro.

Deutsch

Datenvisualisierung : Von Daten zum WissenDie Begeisterung für die Datenvisualisierung ist nicht neu, aber die Entwicklung der Phänomene Big Data und Open Data haben es zu einem unverzichtbaren Tool zum Informationszugang, der Analyse von Informationen und der Kommunikation in vielfältigen Bereichen entwickelt. Bislang Experten, Wissenschaftlern und Fachleuten vorbehalten, demokratisiert sich nun die Datenvisualisierung und ihre Nutzung, und ändert tiefgreifend unseren Bezug zur Information, und die Art und Weise, wie wir Wissen erstellen. Obwohl sie eine neue Disziplin ist, die noch auf viele technische, konzeptionelle, epistemologische, editoriale und soziale Herausforderungen antworten muss, so ist die Datenvisualisierung unbestritten ein zentrales Thema für die Innovation von morgen.

Pour citer cet article

Arruabarrena Béa, « Datavisualisation : des données à la connaissance », I2D – Information, données & documents, 2/2015 (Volume 52), p. 28-29.

URL : http://www.cairn.info/revue-i2d-information-donnees-et-documents-2015-2-page-28.htm


Article précédent Pages 28 - 29 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback