Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal des anthropologues

2014/1 (n° 136-137)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal des anthropologues

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 177 - 204 Article suivant

Résumé

Français

Après une formation en anthropologie consacrée aux « gens du voyage », Gaëlla Loiseau a professionnalisé ses connaissances comme médiatrice des autorités étatiques, d’abord dans une association puis comme entrepre­neuse. Elle répond ici aux questions de Monique Selim qui l’interroge sur les contradictions internes à sa position et sur les formes de dépassement qu’elle entrevoit dans des circonstances épineuses marquées par l’exclusion et le refoulement dans une catégorie d’étranger récemment décrété « inas­similable ». Les règles et/ou chartes éthiques, loin de pouvoir pacifier les antagonismes, se révèleraient des masques fragiles à des ordonnancements politiques irréfragables.

Mots-clés (fr)

  • étranger
  • État
  • entreprise
  • médiation
  • gens du voyage

English

Schizes of an Anthropological Mediation between State and Travelers After a training in anthropology devoted to France centered on « gens du voyage » (nomadic people), Gaëlla Loiseau professionalized her knowledge as a mediator for the state authorities, at first in an non profit organization and then as freelancer. She answers to Monique Selim’ questions who asks about internal contradictions of her status. How does she deal with the thorny circumstances marked by a social exclusion and repression of the category of foreigner recently enacted « inassimilable ». The rules and/or ethical charters, far from pacifying the antagonisms, have proven to be fragile masks to irrefutable political scheduling.

Mots-clés (en)

  • State
  • mediation
  • business
  • outsider
  • gens du voyage (nomadic people)

Plan de l'article

  1. L’anthropologie : une posture de proximité valorisable
  2. Visibilité et rugosité d’une posture de terrain et de proximité
  3. De l’encadrement normatif de l’accueil au développement d’un marché
  4. La médiation dans son rapport unique au terrain et aux personnes renverse la logique du marché
  5. Légitimité et effet performatif de la parole en contexte de médiation
  6. Vers une parole militante des acteurs

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback