Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal des anthropologues

2014/1 (n° 136-137)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal des anthropologues

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 327 - 351 Article suivant

Résumé

Français

Outre les destructions qu'il a occasionnées, le tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010 a alimenté un important phénomène de déplacement de populations dont la gestion de la part des différents acteurs (ONG, État, IDP) s’avère complexe et hétérogène. La crise du logement, incarnée par l’image des nombreux camps de déplacés concentrés dans la capitale, s’inscrit dans un processus d’urbanisation, étroitement lié à l’histoire nationale, qui dépasse les frontières du temps, de l’urgence. Dans cet article je me propose d’explorer les modalités à travers lesquelles les habitants de Bigarade (quartier périphérique de la commune de Tabarre) s’approprient des Transitional Shelters fournis par un projet humanitaire de relogement. Cette analyse me permettra de réfléchir autour des enjeux véhiculés sur le terrain par la notion opératoire de « transition », qui est située au cœur même du processus de reconstructions post-séisme.

English

Haïti, catastrophe, espace urbain, logement, camps, transition. Post-Disaster Habitat between Emergency and Relief: a Transitional Site in Haiti after the Earthquake of January 12th 2010 In addition to the destructions it had already caused, the earthquake that hit Haiti on January 12th 2010 produced an important process of population displacement. The simultaneous management of the displaced people by various social actors (ngos, State and idp) seems to make the phenomenon even more complex and heterogeneous. The housing crisis, embodied by the image of the many idp camps concentrated in the capital, is inscribed in an urbanization process closely connected to the national history, which goes beyond the boundaries of the emergency period. In this paper I will focus on the modalities by which Bigarade’s inhabitants (from the outskirts of Tabarre) managed to reappropriate the Transitional Shelter provided by a humanitarian relocation project. This analysis will allow a reflection on the issues conveyed in the field by the operational concept of « transition », that is at the very core of the post-disaster reconstruction process.

Mots-clés (en)

  • Haiti
  • disaster
  • urban space
  • housing
  • camps
  • transition

Plan de l'article

  1. Penser la catégorie de transition
  2. Espaces et trajectoires en transition
  3. Vers quoi transite-t-on ?

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback