Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal des anthropologues

2014/3 (n° 138-139)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal des anthropologues

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 65 - 87 Article suivant

Résumé

English

In a worldwide obesity pandemic, where a growing number of people all over the world are classified as obese, the fight against obesity has become an international priority. Large funds, numbers of projects and international guidelines for global policies are reaching as far as the South Pacific. This area indeed seems to concentrate the world’s fattest and an obesity epidemic has been declared. Relying on her own fieldwork in the Kingdom of Tonga, the author questions this epidemic by criticizing the mainstream measurements employed to calculate the body weight – the BMI – which standardize one optimal size. She then positions the « war against obesity » in a wider global health frame, where global policies transpose global operating concepts to local contexts and shows that Tongan cultural practices related to food consumption and exposition, beauty and body size ideals, health and social stratification and the local of a « right body » poorly fit them. Moreover, squeezed between international health directives, local economy and trade policies, Tonga sees an increment of the diabetes and cardio-vascular diseases’ rates, addressed as the consequence of a yet to be proven obesity epidemic.

Mots-clés (en)

  • obesity
  • food
  • global health policies
  • Tonga

Français

L’épidémie d’obésité au Royaume de Tonga : notes critiques sur la « bonne » taille du corps Avec le développement d’une pandémie mondiale d’obésité, où un nombre croissant d’individus est classé comme obèse, le combat contre l’obésité est devenu une priorité. Des financements importants, de nombreux projets et des recommandations pour une stratégie globale atteignent des régions aussi éloignées que le Pacifique Sud. Sur la base d’un terrain ethnographique au Tonga, cet article émet quelques doutes sur la réalité de cette épidémie. Premièrement, il critique la mesure de référence employée pour l’index de masse corporelle (IMC) qui définit la taille idéale. Il situe ensuite la « guerre contre l’obésité » dans le cadre plus large de la santé globale, où des politiques globales transposent des concepts à prétention globale dans des contextes locaux, et montre combien les pratiques culturelles locales relatives à la consommation de nourriture, aux idéaux de la beauté et de la taille du corps, à la santé et à la stratification sociale leur correspondent mal. En outre tiraillée entre les directives internationales de santé, l’économie locale, les politiques du commerce, le Royaume de Tonga souffre une augmentation des taux du diabète et des maladies cardio-vasculaires, considérés comme des conséquences d’une épidémie d’obésité dont la réalité reste à démontrer.

Mots-clés (fr)

  • obésité
  • nourriture
  • politiques de santé globale
  • Tonga

Plan de l'article

  1. What is the role of anthropological analysis in this connection?
  2. Standard measurements
  3. Abundance: food and body size
  4. Local health vs global health
  5. Conclusions

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback