Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal des anthropologues

2015/3 (n° 142-143)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal des anthropologues

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 127 - 153 Article suivant

Résumé

English

‪This article discusses, from an anthropological perspective, the utilization of digital infrastructures and technologies in the geographical and sociocultural contexts of indigenous Northwestern Ontario, Canada. By introducing the case of the Keewaytinook Okimakanak Kuh-ke-nah Network (KO-KNET) it analyses first how digital infrastructures not only connect First Nations people and communities but also enable relationships‪ ‪ between local communities and non-indigenous institutions.‪ ‪ Second, and by drawing on KO-KNET’s homepage service MyKnet.org, it exemplifies how people appropriate digital technologies for their specific needs in a remote and isolated area. ‪ ‪KO-KNET and its services facilitate First Nations’ self‑determined participation to regional, national, and even global ‪ ‪ICT‪ ‪ connectivity processes, contributing thus to the ‪ ‪“‪ ‪digital de-marginalization” of Northwestern Ontario’s remote communities. ‪

Mots-clés (en)

  • remoteness
  • Indigenous peoples
  • digital infrastructure
  • technology appropriation
  • self-determination
  • Canada

Français

De la marginalisation à la participation de l’auto-déterminée : les infrastructures numériques et l’appropriation de la technologie dans les communautés autochtones isolées du Nord-Ouest de l’Ontario Cet article traite, dans une perspective anthropologique de l’utilisation des infrastructures numériques et des technologies dans les contextes géographiques et socioculturelles des communautés autochtones du Nord‑Ouest de l’Ontario, Canada. En introduisant le cas de la Keewaytinook Okimakanak Kuh-ke-nah Network (KO-KNET) il analyse d’abord comment les infrastructures numériques non seulement connectent les gens et les communautés des Premières Nations, mais permettent également des relations entre les communautés locales et les institutions non-autochtones. Deuxièmement, et en utilisant MyKnet.org, le service page d’accueil de KO-KNET, il illustre comment les gens adaptent les technologies numériques à leurs besoins spécifiques dans une région isolée. KO-KNET et ses services facilitent la participation des Premières Nations aux processus régionaux, nationaux et même mondiaux sur une base d’auto‑détermination et ils permettent aussi des processus de connectivité des TIC au niveau global, contribuant ainsi à la « dé-marginalisation numérique » des communautés isolées du Nord-Ouest de l’Ontario.

Mots-clés (fr)

  • peuples autochtones
  • isolement
  • infrastructure numérique
  • appropriation de la technologie
  • autodétermination
  • Canada

Plan de l'article

  1. Indigenous (digital) media technologies from an anthropological perspective
  2. Digital infrastructures for Northwestern Ontario’s remote First Nation communities
  3. Indigenous digital technology appropriation
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback