Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal des anthropologues

2015/3 (n° 142-143)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal des anthropologues

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 155 - 174 Article suivant

Résumé

Français

Avec près de 900 millions d’utilisateurs, le réseau social en ligne chinois QQ est de loin le plus populaire en République Populaire de Chine (RPC). Pour les jeunes internautes du groupe ethnique majoritaire (Han), comme pour ceux faisant partie des nationalités minoritaires, QQ permet de se divertir et de communiquer, mais aussi de mettre en avant et de façonner des identités particulières. Cet article vise à problématiser la question des identités minoritaires en Chine dans ce contexte d’effervescence technolo­gique et d’urbanité, où l’image de soi présentée en ligne prend parfois ses distances avec les catégories ethniques promues par l’État depuis 60 ans.

Mots-clés (fr)

  • identité
  • Chine
  • minorités ethniques
  • réseaux sociaux en ligne
  • QQ
  • Hmong

English

Online Self-Presentation in the Chinese Margins: Young Hmong (Miao) ‪With almost 900 million users, Chinese online social network ‪ ‪QQ‪ ‪ is by far the most popular in People’s Republic of China (‪ ‪PRC‪ ‪). For young « netizens » of the Han majority, as it is for the minority nationalities, QQ is used for entertainment and communication, but also to craft and put forward different kinds of identities. This paper aims to problematize the question of identity for China’s minority nationalities in a context where technologies and urbanity enable the formulation of a self that sometimes hardly fits the ethnic categories the State has promoted for 60 years. ‪

Mots-clés (en)

  • identity
  • China
  • ethnic minorities
  • online social networks
  • QQ
  • Hmong

Plan de l'article

  1. L’identité ethnique en Chine
  2. Les Hmong chinois entre objectivation et subjectivation
    1. Le travail objectivant de l’État
    2. L’appropriation des images officielles
    3. (Re)présentations de soi et transformations de soi
  3. Un nouveau régime d’ethnicité
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback