Accueil Revues Revue Numéro Article

Journal du droit des jeunes

2001/7 (N° 207)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 48 - 48 Article suivant
1

Art. 1er. - L’accusé de réception prévu par l’article 19 de la loi du 12 avril 2000 susvisée comporte les mentions suivantes :

  1. La date de réception de la demande et la date à laquelle, à défaut d’une décision express, celle-ci sera réputée acceptée ou rejetée ;

  2. La désignation, l’adresse postale et, le cas échéant, électronique, ainsi que le numéro de téléphone du service chargé du dossier.

L’accusé de réception indique si la demande est susceptible de donner lieu à une décision implicite de rejet ou à une décision implicite d’acceptation. Dans le premier cas, l’accusé de réception mentionne les délais et les voies de recours à l’encontre de la décision. Dans le second cas, il mentionne la possibilité offerte au demandeur de se voir délivrer l’attestation prévue à l’article 22 de la loi du 12 avril 2000 susvisée.

2

Art. 2. - Lorsque la demande est incomplète, l’autorité administrative indique au demandeur les pièces manquantes dont la production est indispensable à l’instruction de la demande et celles des pièces rédigées dans une langue autre que le français dont la traduction et, le cas échéant, la légalisation sont requises. Elle fixe un délai pour la réception de ces pièces.

3

Le délai au terme duquel, à défaut de décision express, la demande est réputée acceptée ne court qu’à compter de la réception des pièces requises.

4

Le délai au terme duquel, à défaut de décision express, la demande est réputée rejetée est suspendu pendant le délai imparti pour produire les pièces requises. Toutefois, la production de ces pièces avant l’expiration du délai fixé met fin à cette suspension.

5

La liste des pièces manquantes, le délai fixé pour leur production et la mention des dispositions prévues, selon les cas, au deuxième ou au troisième alinéa du présent article figurent dans l’accusé de réception. Lorsque celui-ci a déjà été délivré, ces éléments sont communiqués par lettre au demandeur.

6

Art. 3. - L’accusé de réception n’est pas délivré :

  1. Lorsqu’une décision implicite ou express est acquise en vertu des lois et règlements au profit du demandeur, au terme d’un délai inférieur ou égal à quinze jours à compter de la date de réception de la demande ;

  2. Lorsque la demande tend à la délivrance d’un document ou au service d’une prestation prévus par les lois et règlements pour laquelle l’autorité administrative ne dispose d’aucun autre pouvoir que celui de vérifier que le demandeur remplit les conditions légales pour l’obtenir.

Art. 4. - Les deuxième et troisième alinéas de l’article 1er du décret du 11 janvier 1965 susvisé sont remplacés par les dispositions suivantes :

7

« Sauf disposition législative ou réglementaire contraire, le silence gardé pendant plus de deux mois sur une réclamation par l’autorité compétente vaut décision de rejet.

8

Les intéressés disposent, pour se pourvoir contre cette décision implicite, d’un délai de deux mois à compter du jour de l’expiration de la période mentionnée à l’alinéa précédent.

9

Néanmoins, lorsqu’une décision explicite de rejet intervient dans ce délai de deux mois, elle fait à nouveau courir le délai du pourvoi. »

10

Art. 5. - Les articles 4 à 8 du décret du 28 novembre 1983 susvisé sont abrogés.

11

Art. 6. - Les articles 1er, 2, 3 et 5 sont applicables en Polynésie française, dans les îles Wallis-et-Futuna et en Nouvelle-Calédonie, aux administrations de l’Etat et à leurs établissements publics, ainsi qu’à Mayotte.

12

Art. 7. - Le présent décret peut être modifié par décret en Conseil d’Etat.

13

Art. 8. - Le Premier ministre et le ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Notes

[*]

J.O., N° 133, 10 Juin 2001, p. 9.246.

Pour citer cet article

« Accusé de réception des demandes présentées aux autorités administratives. Décret n˚ 2001-492 du 6 juin 2001 pris pour l'application du chapitre II du titre II de la loi n˚ 2000-321 du 12 avril 2000 - NOR : FPPX0100049D », Journal du droit des jeunes, 7/2001 (N° 207), p. 48-48.

URL : http://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes-2001-7-page-48.htm
DOI : 10.3917/jdj.207.0048


Article précédent Pages 48 - 48 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback