Accueil Revues Revue Numéro Article

Journal du droit des jeunes

2002/10 (N° 220)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 38b - 39 Article suivant
1

Art. 1 et 2.(...)

2

Art. 3. L’article 44 est modifié ainsi qu’il suit :

3

I. - Le deuxième alinéa est remplacé par un alinéa ainsi rédigé :

4

« Les créances insaisissables sont mises à disposition du titulaire du compte par le tiers saisi dans les conditions indiquées aux articles suivants. »

5

II. - Le dernier alinéa devient l’article 47-2.

6

Art. 4. Après l’article 45, il est inséré un article 46 ainsi rédigé :

7

« Art. 46. - Lorsqu’un compte a fait l’objet d’une saisie, son titulaire peut demander au tiers saisi la mise à disposition immédiate, dans la limite du solde créditeur du compte au jour de réception de la demande, d’une somme à caractère alimentaire d’un montant au plus égal à celui du revenu mensuel minimum d’insertion pour un allocataire.

8

La demande doit être présentée dans les quinze jours suivant la saisie.

9

En cas de pluralité de comptes, la demande ne peut être présentée que sur un seul compte.

10

En cas de pluralité de titulaires d’un compte, le ou les co-titulaires ne peuvent présenter qu’une seule demande.

11

Il ne peut être présenté qu’une seule demande pour une même saisie.

12

Une autre demande peut être formée en cas de nouvelle saisie à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la précédente demande. »

13

Art. 5. Après l’article 46, il est inséré un article 46-1 ainsi rédigé :

14

« Art. 46-1. - La demande est présentée au moyen d’un formulaire dont le modèle est fixé par arrêté conjoint du ministre chargé de l’Economie et du ministre de la Justice. Ce formulaire est annexé à l’acte de dénonciation de la saisie au débiteur. Il peut également être mis à disposition du titulaire du compte, sur sa demande, par le tiers saisi.

15

Une copie de la demande est adressée par le tiers saisi au créancier saisissant. »

16

Art. 6 à 8.(…)

17

Art. 9. Après l’article 47-2, il est inséré un article 47-3 ainsi rédigé :

18

« Art. 47-3. - Les sommes à caractère alimentaire mises à disposition du titulaire du compte en application des articles 45 et 46 viennent en déduction du montant des créances insaisissables dont le versement pourrait ultérieurement soit être demandé par le titulaire du compte en application des articles 47 et 47-1, soit obtenu par celui-ci en application de l’article 43.

19

Les sommes insaisissables mises à disposition du titulaire du compte en application des articles 45, 47 ou 47-1 viennent en déduction du montant dont le versement pourrait être demandé ultérieurement en application de l’article 46. »

20

Art. 10. Après l’article 47-3, il est inséré un article 47-4 ainsi rédigé :

21

« Art. 47-4. - Sans préjudice des sanctions pénales éventuellement encourues, le titulaire du compte qui se ferait remettre, dans le mois suivant la saisie, un montant supérieur à celui qui peut être mis à sa disposition en application des articles qui précèdent peut être condamné, à la demande du créancier, à restituer les sommes indûment perçues et à des dommages et intérêts. »

22

Art. 11.(…)

23

Art. 12.

24

A l’article 58, il est inséré un 4° ainsi rédigé :

25

« 4° L’indication, en cas de saisie de compte, que le titulaire du compte peut demander au tiers saisi, dans les 15 jours suivant la saisie, la mise à disposition d’une somme d’un montant au plus égal au revenu minimum d’insertion pour un allocataire, dans la limite du solde créditeur du compte au jour de la réception de la demande. »

26

Art. 13. A l’article 236, il est inséré un 6° ainsi rédigé :

27

« 6° L’indication, en cas de saisie de compte, que le titulaire du compte peut demander au tiers saisi, dans les 15 jours suivant la saisie, la mise à disposition d’une somme d’un montant au plus égal au revenu minimum d’insertion pour un allocataire, dans la limite du solde créditeur du compte au jour de la réception de la demande. »

28

Art. 14 et 15.(…)

29

J.O., N° 214, 13 septembre 2002, p. 15.133.

Pour citer cet article

« Décret n˚ 2002-1150 du 11 septembre 2002 instituant un dispositif d'accès urgent aux sommes à caractère alimentaire. figurant sur un compte saisi et modifiant le décret n˚ 92-755 du 31 juillet 1992. NOR : JUSC0220270D », Journal du droit des jeunes, 10/2002 (N° 220), p. 38b-39.

URL : http://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes-2002-10-page-38b.htm
DOI : 10.3917/jdj.220.0038b


Article précédent Pages 38b - 39 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback