Accueil Revues Revue Numéro Article

Journal du droit des jeunes

2002/3 (N° 213)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 13 - 14 Article suivant
1

Monsieur Salvayre nous annonce [*][*] Entretien téléphonique avec Monsieur Salvayre, inspecteur... en préambule qu’il garde sa confiance à la Maison Jean-Marie Vianney mais il précise qu’il ne s’en porte pas garant non plus. Lors de son enquête fin 1999, le gros problème de la Maison, selon lui, était le manque de réactivité importante des éducateurs et de la direction lors des incidents. Il lui semble qu’une loi du silence existait en ce qui concerne les interactions jeunes-éducateurs ou jeunes-professeurs. De plus, existait un problème de surveillance éducative le soir : les jeunes étaient livrés à eux-mêmes du fait d’éducateurs trop peu présents.

2

Selon monsieur Salvayre, il existe peu de structures qui, comme Jean-Marie Vianney, prennent en charge des mineurs qui posent de gros problèmes. Et comme les exigences de discipline sont fortes et la tolérance zéro pour les faits de violence et de toxicomanie chez les jeunes, il n’est pas étonnant qu’il y ait des incidents. Comme il n’a pas entendu personnellement les jeunes de la Maison lors de son enquête, il s’est fondé sur les éléments rapportés par les responsables. Pour répondre aux problèmes relevés lors de son enquête, six mesures (et non deux) ont été préconisées :

  • une exigence de formation professionnelle pour le personnel car le niveau de diplôme était trop faible chez les éducateurs ;

  • la mise en place d’un répertoire des incidents et des réponses apportées à ceux-ci par les responsables pour améliorer le manque de réactivité entre les faits et la réponse apportée ;

  • la création d’un comité de surveillance composé de membres externes à la Maison ;

  • la mise sur pied d’un plan pour améliorer l’éducation à la santé et à la citoyenneté ;

  • la modification du fonctionnement du Conseil de discipline pour mieux formaliser les réponses aux incidents et permettre une meilleure expression des jeunes par la mise en place d’un délégué représentant les jeunes lors des discussions du Conseil ;

  • la rédaction d’un règlement d’ordre intérieur à distribuer à chaque jeune lors de son accueil à la Maison.

Selon les courriers qu’il a reçu du directeur, ces mesures seraient appliquées ; monsieur Salvayre doit effectuer un contrôle approfondi en 2002.

3

Pour lui, le fait que Jean-Marie Vianney travaille depuis de nombreuses années sans projet d’établissement n’est pas déterminant. C’est bien sûr une exigence administrative mais pas une garantie de bon fonctionnement. Cet avis est pour le moins étonnant, car le projet d’établissement peut être un outil déterminant pour la cohérence pédagogique d’un établissement, d’autant plus, lorsque celui-ci est en grande difficulté. Monsieur Salvayre insiste sur le fait qu’un soutien psychologique doit être renforcé de façon très importante tant à l’égard des jeunes que des personnels éducatif et enseignant et que des supervisions d’équipe sont absolument nécessaires.

4

En ce qui concerne le taux très élevé des exclusions, il n’en pense rien, sinon que c’est un rééquilibrage puisque Jean-Marie Vianney accueille des cas lourds. Ce raisonnement confirme, au demeurant, que la pédagogie de la Maison est basée sur l’exclusion des jeunes les plus en difficulté.

5

La puissance publique n’a-t-elle pas à garantir un fonctionnement institutionnel basé sur un travail pédagogique de qualité avec les jeunes en difficulté ?

Notes

[*]

Entretien téléphonique avec Monsieur Salvayre, inspecteur de la DASS, le 18 janvier 2002.

Pour citer cet article

Cocco Jean-Pierre, « Qu'en dit l'Inspection des Affaires sociales ? », Journal du droit des jeunes, 3/2002 (N° 213), p. 13-14.

URL : http://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes-2002-3-page-13.htm
DOI : 10.3917/jdj.213.0013


Article précédent Pages 13 - 14 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback