Accueil Revues Revue Numéro Article

Journal du droit des jeunes

2003/8 (N° 228)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 27 - 27 Article suivant

“J’ai demandé de l’aide et la machine m’a broyé”

1

Les doléances d’enfants confiés à l’ASE et des parents sont nombreuses, exprimées avec violence parfois, au travers de l’association Le Fil d’Ariane dont, lors d’un récents colloque du CNAEM0 à La Rochelle, la présidente, Catherine Gadot, s’exprimait sans ambages, pour dire aux professionnels à quel point les parents constatent que l’ASE apporte bien souvent une réponse inadaptée au respect de la famille : elle parle carrément d’abus de pouvoir de l’ASE. Sans généraliser : la moitié seulement des professionnels, et plus les psys semble-t-il que les assistants sociaux, négligent l’avis des parents et bafouent leurs droits...

Quelques doléances pêle-mêle

2

Des enfant retirés (enlevés, disent les parents) à la sortie de l’école, voire en pleine classe, sans qu’ils soient prévenus, cela arrive encore ! Les parents ont le sentiment d’être induit en erreur, de ne pas être écouté, ils ne savent pas ce que les travailleurs sociaux attendent d’eux tandis que l’enfant ne sait pas pourquoi il est pris. Les familles se plaignent de ne pas pouvoir téléphoner librement à leurs enfants. Elles se plaignent de l’éloignement géographique de leurs enfants et du non-respect des fratries, de la présence d’une tiers personne dans le cadre des visites médiatisées qui, selon eux, ne permettent en aucun cas l’épanouissement de la relation parent/enfant. Ils disent : j’ai fait des efforts, j’ai évolué, j’ai fait ce qu’on m’a dit, pourquoi n’ai-je pas des droits d’hébergements ? Ça se passe bien pendant les hébergements ? Pourquoi ne rentre-t-il pas ? On m’accuse de ne pas aller voir mes enfants ? Les rendez-vous sont souvent sur le temps de travail des parents. Et encore : « Quand mon enfant va en visite médicale, quand il est hospitalisé, je ne suis même pas informé. Je ne reçois pas les bulletins scolaires, ne les signes pas. Je ne connais pas l’école ni les enseignants ». « Mon enfant part en colonie, en vacances avec sa famille d’accueil, sans mon autorisation. On achète mon enfant en lui donnant des vêtements de marques que je ne peux lui offrir » ; « Je n’ai pas le carnet de santé, ni le livret de famille ». « On ne tient pas compte de ma culture (religion, cuisine, langue, éducation) ». Ces parents se plaignent de ne pas être considérés, écoutés, entendus, respectés par les intervenants.

3

Bien souvent l’accompagnement sollicité leur est refusé alors que l’article L.223-1 du code de l’action sociale et des familles précise que c’est un droit. Les parents ne connaissent pas leurs droits et, ils ont le sentiment que les travailleurs ne les y aident que très peu : les travailleurs sociaux non plus ne connaissent pas les lois…

Quelques préconisations, pêle-mêle aussi…

4

Informer la famille d’un placement dans l’heure ou dans la journée. Présenter les intervenants dans leurs rôles et leurs fonctions à la famille.

5

Plus de transparence, parler avec un vocabulaire accessible. Définir les objectifs dès l’accueil des familles ainsi que les attentes de chacun. Le dire avec des mots à sa portée. Permettre une meilleure fréquence des appels en respectant l’intimité de la relation parent/enfant.

6

Remettre un livret tel que « Mon enfant est placé, j’ai des droits ». Maintenir par une formation de qualité la connaissance des professionnels.

7

Dans le cadre d’une fin de placement, augmenter le temps de présence de l’enfant dans son foyer, informer la famille que l’enfant va retourner à la maison ou, s’il s’agit d’un jeune adulte qui ne veut pas y retourner ou que la famille ne souhaite pas reprendre, prévoir longtemps à l’avance un accueil intermédiaire (foyer, appartement) permettant une prise d’autonomie progressive.

8

Imaginer des horaires pour permettre aux parents de venir voir leurs enfants en dehors des horaires de travail. Quant un parent demande un report de rendez-vous. Ne pas supprimer la visite à laquelle il avait droit. Ouvrir le dialogue sur la négociation d’un autre jour…

9

Demander l’avis des parents dans toutes les circonstances citées, sinon on porte atteinte aux devoirs et aux droits des parents.

10

Ne pas retirer aux parents le carnet de santé et le livret de famille qui leur appartiennent (l’ASE ne doit réclamer que des photocopies).

11

Dans le cadre d’un placement en famille d’accueil, il serait normal que les parents puissent en faire la connaissance de la famille afin d’échanger et de dialoguer sur l’éducation apportée jusqu’à ce jour.

12

Il est impératif de ne pas toucher à la vie privée des familles. Ou alors si cela semble nécessaire, organiser une rencontre avec un psychologue, les parents, puis l’enfant, et voir de quelle manière, on peut lever le secret. En aucun cas la famille d’accueil et les éducateurs ne doivent faire circuler ces informations qui relèvent du secret professionnel.

13

C’est l’adresse des parents qui doit figurer sur la carte d’identité selon l’art 108-1 du code civil, et non celle de la famille d’accueil ou du foyer. Sinon, c’est considéré comme un faux.

Aide juridique

14

Le Fil d’Ariane ne fait pas que porter les plaintes des enfants et des parents, il dispense une information sur la réglementation en matière de placement aux parents qui le demandent.

15

L’association distribue aussi la brochure « Mon enfant est placé, j’ai des droits ».

16

Contact : Le Fil d’Ariane, 3 allée des Aubépines, 93600 Aulnay-Sous-Bois tél. : 01 48 69 87 29 ou 01 43 84 78 87.

Plan de l'article

  1. Quelques doléances pêle-mêle
  2. Quelques préconisations, pêle-mêle aussi…
  3. Aide juridique

Pour citer cet article

« Le fil d'Ariane », Journal du droit des jeunes, 8/2003 (N° 228), p. 27-27.

URL : http://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes-2003-8-page-27.htm
DOI : 10.3917/jdj.228.0027


Article précédent Pages 27 - 27 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback