Accueil Revue Numéro Article

Journal du droit des jeunes

2011/6 (N° 306)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 21 - 22 Article suivant

La situation à Mayotte

1

Je suis médecin urgentiste ayant travaillé en centre hospitalier J’ai travaillé à Mayotte pendant trois ans.

2

D’abord, revenons sur les faits. À Mayotte, les interpellations ont lieu à toute heure. On observe d’ailleurs, actuellement, une augmentation massives des reconduites à la frontière. Les interpellations se font majoritairement dans les bidonvilles, il s’agit de véritables rafles plurihebdomadaires, qui se déroulent pour une grande partie à l’aube.

3

Les enfants s’opposent au policier pour ralentir leur progression et laisser à leurs parents le temps de fuir. Néanmoins, lorsque les mères sont interpellées, elles reviennent chercher leurs enfants avant d’être embarquées.

4

Les familles sont ensuite enfermées dans des camions et des bus, ils attendent alors que les véhicules (anciennement militaire) soient pleinement remplis avant de gagner le commissariat de police, puis le CRA, ce qui peut prendre du temps. En fonction de l’heure d’arrivée au centre, le temps du déchargement est variable.

5

Les familles sont ensuite enfermées dans les deux pièces dont il a été fait mention précédemment. Des lumières blafardes, des odeurs de transpirations, et une proximité avec les toilettes donne une odeur à la pièce difficile à soutenir. Les enfants sont attachés à leur mère. Les hommes sont hagards.

6

Ensuite les enfants sont reconduits, souvent dans un pays qui ne leur est pas connu, ces derniers étant nés à Mayotte.

Plan de l'article

  1. La situation à Mayotte

Article précédent Pages 21 - 22 Article suivant
© 2010-2017 Cairn.info