Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Journal du droit des jeunes

2012/4 (N° 314)


ALERTES EMAIL - REVUE Journal du droit des jeunes

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 31 - 37 Article suivant

Premières lignes

La violence n’est considérée comme un problème de santé publique que depuis peu, depuis la publication par l’OMS de son « Rapport mondial sur la violence et la santé », en 2002 et l’ampleur du problème de la maltraitance envers les jeunes enfants n’a fait l’objet d’une analyse précise en France que tout récemment. Le 13 septembre 2011, sept ans après le rapport OMS,, à l’occasion d’une conférence de...

Plan de l'article

  1. Les objectifs des recommandations de la HAS
  2. Qu’entendre par syndrome du bébé secoué ?
  3. Le secouement, une infraction pénale ?
  4. Un manque criant de données scientifiques
  5. Un diagnostic pas toujours facile à poser
  6. Des éléments non médicaux devant éveiller l’attention des professionnels
  7. Comment expliquer les réticences des professionnels ?
  8. Les professionnels sont-ils sensibilisés au phénomène ? Sont-ils à même de le repérer et de réagir de manière adéquate ?
  9. Que doivent faire les professionnels qui soupçonnent un secouement ?
  10. Recommandation à l’intention des équipes hospitalières
  11. Faut-il informer les parents ?
  12. Désignation d’un administrateur ad hoc
  13. Une telle violence envers des êtres aussi vulnérables peut-elle être accidentelle ?
  14. Comment identifier l’auteur quand les adultes se succèdent auprès des bébés ? Mère, père, nourrice ?
  15. Y a-t-il un profil récurrent ou plutôt des facteurs de risque ?
  16. Pouvez-vous préciser les ressorts du lien entre les pleurs et le secouement ?
  17. Pourquoi considérer que la prématurité constitue un grand facteur de risque ?
  18. La prédominance des garçons chez les bébés victimes de secouement est-elle si flagrante ? Comment l’expliquer ?
  19. Les bébés secoués sont-ils des enfants non désirés ?
  20. Y a-t-il un lien entre le secouement et violences conjugales ?
  21. Y-a-t-il un lien entre secouement et déficience mentale ?
  22. De quelles séquelles souffrent les bébés secoués ?
  23. L’entretien du quatrième mois de grossesse, prévu dans la loi réformant la protection de l’enfance, ne devrait-il pas avoir ce rôle préventif ?
  24. L’échec de ce dispositif relève de plusieurs raisons
  25. Pourquoi la HAS n’a-t-elle pas davantage insisté sur le soutien à la parentalité ?
  26. Êtes-vous en faveur d’un entretien du quatrième mois et du soutien à la parentalité pour tous ?
  27. Pourquoi les recommandations de la HAS mettent à ce point l’accent sur l’aspect médical du syndrome du bébé secoué ?
  28. Y a-t-il eu des campagnes antérieures de prévention ? Ont-elles eu un réel impact ?
  29. Une loi est-elle nécessaire ?

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback