Accueil Revues Revue Numéro Article

L'Économie politique

2003/4 (no 20)


ALERTES EMAIL - REVUE L'Économie politique

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 78 - 79 Article suivant
1

Né à la fin du XIXe siècle avec les travaux de John Rogers Commons, Thorstein Veblen et Wesley Clair Mitchell, le mouvement institutionnaliste américain a connu son apogée dans l'entre-deux-guerres, avant de subir une éclipse après 1945. La solidité et l'homogénéité de ce courant ont souvent été mises en cause. De Joseph Schumpeter hier à Mark Blaug ou Oliver Williamson aujourd'hui, nombreux ont été ceux ayant émis de sérieux doutes sur l'existence d'un agenda de recherche commun chez les institutionnalistes.

2

Mais cette mouvance s'est recomposée lentement après guerre, avec la création de l'Association for Evolutionary Economics (1958) puis, surtout, avec le lancement du Journal of Economic Issues (1967). Elle est d'abord représentée par quelques héritiers directs du mouvement, Clarence Ayres ou William Gruchy notamment. Mais ce sont aussi des économistes venant d'autres horizons intellectuels, en particulier le keynésianisme, confrontés aux limites que les outils économiques traditionnels rencontraient face aux nouveaux problèmes de la croissance et du développement, qui vont retrouver par eux-mêmes les chemins de l'institutionnalisme. Les trois cas les plus significatifs sont certainement Gunnar Myrdal (1898-1987), John Kenneth Galbraith (né en 1908) et Albert Hirschman (né en 1915).

3

Quoi de commun entre ces trois auteurs, aux travaux par ailleurs très éclectiques ? William M. Dugger  [1][1] Underground Economics : A Decade of Institutionalist... indique que c'est l'exigence forte de réalisme qui permet d'identifier l'institutionnalisme. Cette allégeance au réalisme se traduit par sept traits distinctifs : l'attention accordée au changement et aux processus ; le souci d'intégrer le pouvoir et les conflits à l'analyse économique ; le scepticisme vis-à-vis des institutions et des comportements courants et la conscience de leur relativité ; une approche insistant sur la complexité des déterminants de l'action individuelle orientée, selon les contextes et les périodes, soit vers l'intérêt individuel ou corporatif, soit vers l'action collective et le bien public ; la mise en avant des notions de déséquilibre et d'évolution au détriment du concept classique d'équilibre ; une conception "holiste", c'est-à-dire insistant sur l'imbrication des phénomènes économiques dans les réalités sociales, politiques et culturelles ; une optique instrumentaliste dénonçant en économie l'illusion d'une économie strictement positive et donc dégagée des valeurs, alors que, au contraire, l'intelligence économique - qui concerne aussi bien les fins que les moyens - est guidée par des valeurs édictées et négociées par les acteurs et les collectifs dans le cours continu de l'évolution.

4

Autant de caractéristiques qui permettent de tisser des liens entre les travaux des trois économistes que sont John Kenneth Galbraith, Albert Hirschman et Gunnar Myrdal.

Notes

[1]

Underground Economics : A Decade of Institutionalist Dissent, New York, M. E. Sharpe, 1991.

Résumé

Français

Né à la fin du XIXe siècle avec les travaux de John Rogers Commons, Thorstein Veblen et Wesley Clair Mitchell, le mouvement institutionnaliste américain a connu son apogée dans l'entre-deux-guerres, avant de subir une éclipse après 1945. La solidité et l'homogénéité de ce courant ont souvent été mises en cause. De Joseph Schumpeter hier à Mark Blaug ou Oliver Williamson aujourd'hui, nombreux ont été ceux ayant émis de sérieux doutes sur l'existence d'un agenda de recherche commun chez les institutionnalistes.

Pour citer cet article

Frobert Ludovic, Ferraton Cyrille, « L'institutionnalisme après 1945 : Galbraith, Hirschman, Myrdal », L'Économie politique, 4/2003 (no 20), p. 78-79.

URL : http://www.cairn.info/revue-l-economie-politique-2003-4-page-78.htm
DOI : 10.3917/leco.020.0078


Article précédent Pages 78 - 79 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback