Accueil Revues Revue Numéro Article

L'Économie politique

2006/1 (no 29)


ALERTES EMAIL - REVUE L'Économie politique

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 52 - 52 Article suivant
1

"Le PIB par tête de l'Union européenne à 15 stagne depuis trente ans à 70 % environ de celui des Etats-Unis", constatent les économistes Philippe Aghion, Elie Cohen et Jean Pisani-Ferry dans un tout récent rapport du Conseil d'analyse économique  [1][1] CAE, Politique économique et croissance en Europe,.... La raison en est que les Européens sont moins productifs que les Américains : "Depuis une décennie, la productivité horaire du travail a connu une accélération nette et durable aux Etats-Unis alors qu'elle ralentissait en Europe", indique le rapport, qui explique que la moindre performance de l'Europe tient pour beaucoup à sa mauvaise gouvernance économique.

2

L'économiste Francisco Vergara s'est plongé dans le cambouis de la construction des statistiques des mesures de la productivité pour examiner de plus près d'où pouvait venir le décrochage européen. Il en ressort d'abord que la différence de niveau de productivité reste incertaine, tant les méthodes statistiques de construction des données sont différentes. Mais, en termes de variation de la productivité, l'accélération aux Etats-Unis et le ralentissement en Europe sont bien là. Francisco Vergara montre alors que la différence de rythme s'explique en partie par des différences dans la façon de mesurer, et en partie par le fait... que nombre de petits magasins américains ont été remplacés par des hypermarchés! Faudra-t-il " wal-martiser " l'Europe ?

3

L'Europe n'a pas de retard structurel, confirme John Monks, le secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats. La faiblesse de sa croissance tient surtout à celle de sa demande intérieure, insuffisamment soutenue par des politiques économiques inadaptées, actives pour casser la croissance au moindre petit signe d'inflation, mais peu réactives en période de ralentissement. John Monks soumet alors au débat un ensemble de propositions politiques en faveur d'une politique économique capable de dynamiser la croissance et l'emploi européens. A lire de toute urgence.

Notes

[1]

CAE, Politique économique et croissance en Europe, janvier 2006.

Résumé

Français

"Le PIB par tête de l'Union européenne à 15 stagne depuis trente ans à 70 % environ de celui des Etats-Unis", constatent les économistes Philippe Aghion, Elie Cohen et Jean Pisani-Ferry dans un tout récent rapport du Conseil d'analyse économique  [1]. La raison en est que les Européens sont moins productifs que les Américains : "Depuis une décennie, la productivité horaire du travail a connu une accélération nette et durable aux Etats-Unis alors qu'elle ralentissait en Europe", indique le rapport, qui explique que la moindre performance de l'Europe tient pour beaucoup à sa mauvaise gouvernance économique.

Pour citer cet article

Chavagneux Christian, « Introduction », L'Économie politique, 1/2006 (no 29), p. 52-52.

URL : http://www.cairn.info/revue-l-economie-politique-2006-1-page-52.htm
DOI : 10.3917/leco.029.0052


Article précédent Pages 52 - 52 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback