Accueil Revues Revue Numéro Article

L'Économie politique

2008/4 (n° 40)


ALERTES EMAIL - REVUE L'Économie politique

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 5 - 7 Article suivant
1

C'est au début de l'année 1998 que, à l'initiative de Philippe Frémeaux, est née l'idée de créer L'Economie politique. Un regard sur le paysage éditorial permettait de penser que, entre les revues spécialisées destinées aux économistes professionnels, et celles plus "grand public", abordant de manière épisodique les questions économiques, il y avait un rôle à jouer. Celui d'une revue uniquement consacrée aux questions économiques et sociales, et accessible à un public relativement large car s'inscrivant dans la continuité du travail pédagogique et critique du mensuel Alternatives Economiques.

2

Les deux premières étapes, menées de front, ont consisté à réunir un comité de rédaction et un comité de parrainage. Les deux entités devaient refléter notre envie de faire de la revue un lieu de débat démocratique, ce qui signifiait un éventail aussi large que possible. Aussi y furent invités, et répondirent présents, des universitaires, des syndicalistes, des gens du secteur public, des gens du privé, des chercheurs, des spécialistes de la finance, d'autres de la protection sociale, des réformistes, des radicaux, etc. Comme l'écrivait Roland Barthes, faire une revue "est un acte entièrement social".

3

Le premier numéro, dont le dossier était consacré à "L'économiste, conseiller du Prince", est sorti en janvier 1999. S'appuyant sur les membres de la société des lecteurs d'Alternatives Economiques, la revue a compté dès son premier numéro 1 519 abonnés. Dès le no 3, nous dépassions les 2 000 ventes, et à partir du no 9, les 2 500. Depuis, à part quelques numéros, la revue n'est jamais redescendue en dessous de ce seuil. Elle a même frôlé à plusieurs reprises les 3 000 exemplaires, le dernier exemple en date étant le no 39 du 3e trimestre 2008, réalisé en partenariat avec le Conseil de l'Europe, dont les ventes s'établissent à ce jour à 2 997 exemplaires ! Ce qui fait qu'en termes de diffusion, L'Economie politique est, et de loin, la première revue française sur les questions économiques et sociales.

4

Après le no 39, pour constituer le tiercé gagnant des numéros ayant suscité le plus d'intérêt, il faut retenir le no 24 (2 872 exemplaires), dont le dossier était consacré à l'avenir des services publics en Europe, suivi du no 20 (2 834 exemplaires), qui portait sur le poids respectif de l'Europe et des Etats-Unis dans le monde. Lorsque l'on sait que la proportion de revues diffusées à plus de 1 000 exemplaires est en chute libre, tandis que le nombre de celles diffusant à moins de 500 exemplaires a augmenté de plus de 30 % en cinq ans  [1][1] Sophie Barluet, Les Revues françaises aujourd'hui :..., on mesure mieux l'effort que doivent fournir les revues pour exister, diffuser leur travail, et donc le succès rencontré par L'Economie politique.

5

La revue a publié plusieurs grands noms de la scène économique mondiale - Barry Eichengreen, Paul Krugman, Dani Rodrik, Joseph Stiglitz, etc. -, la très grande majorité des économistes français participant au débat public, des ministres, des syndicalistes, des juges, des dirigeants d'organisations non gouvernementales, etc. Mais elle a également donné sa chance à des auteurs inconnus. C'est d'ailleurs parmi eux que s'est trouvé l'auteur qui a suscité le plus de réactions à un numéro de la revue, en la personne d'Emmanuelle Bénicourt, alors jeune thésarde. Son pamphlet "Contre Amartya Sen", publié dans le no 23, nous a valu un nombre très important de courriels et de courriers, les uns pour saluer le courage de l'auteur et la pertinence de ses arguments, les autres pour contester ses analyses. De quoi nourrir le dossier sur Sen proposé dans un numéro ultérieur de la revue. Rappelons au passage que les "classiques" de la revue, les textes qui ont marqué son histoire, sont disponibles en accès libre sur www. leconomiepolitique. fr.

6

Les propositions spontanées d'articles émanant des milieux universitaires, des étudiants avancés ou des enseignants, la référence régulière aux différents numéros dans la bibliographie d'ouvrages d'économie, les réponses invariablement positives des auteurs sollicités (un seul refus en quarante numéros !), tout nous laisse penser que L'Economie politique a trouvé sa place dans le champ de l'animation du débat économique et social en France.

7

Elle a pu le faire grâce au soutien d'Alternatives Economiques et de ses équipes, ainsi que de celui du Centre national du livre, qui nous a aidés au début. Sans oublier tous ceux, iconographes, maquettistes, etc., qui contribuent à fabriquer la revue. A ce titre, Antoine-Joseph Martin, qui assure avec grande rigueur le secrétariat de rédaction de la revue depuis le no 1 - celui qui relit les numéros pour éviter les phrases sibyllines, les erreurs typographiques, les bibliographies incomplètes, etc. -, et Marc Mousli, qui traduit tous les textes d'auteurs étrangers, ont apporté un soutien inappréciable.

8

Face à une production éditoriale qui multiplie les essais courts et des consommateurs nourris par une multiplicité d'informations, en particulier sur le Web, l'avenir de L'Economie politique sera à l'identique de son passé : rester un espace de débats d'idées, de circulation des savoirs et de légitimation intellectuelle pour tous ceux qui font l'effort d'être les témoins de leur temps. Les supports de diffusion de la revue s'enrichissent : nous disposons désormais d'un véritable site Internet. Mais le contenu du projet reste le même qu'au premier numéro : privilégier les idées plus que les personnes, la réflexion plutôt que le spectaculaire, pour, encore et toujours, ouvrir l'économie au débat public en explicitant ses enjeux, ses politiques et son discours.

Notes

[1]

Sophie Barluet, Les Revues françaises aujourd'hui : entre désirs et dérives, une identité à retrouver, Centre national du livre, 2006.

Pour citer cet article

Chavagneux Christian, « Dix ans déjà », L'Économie politique 4/2008 (n° 40) , p. 5-7
URL : www.cairn.info/revue-l-economie-politique-2008-4-page-5.htm.
DOI : 10.3917/leco.040.0005.


Pages 5 - 7 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback