Accueil Revue Numéro Résumé

L'Homme

2016/3 (N° 219-220)


ALERTES EMAIL - REVUE L'Homme

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 93 - 113 Article suivant

Résumé

Français

Cet article propose une ethnographie du conflit urbain contemporain à São Paulo. Au lieu de partir des événements spectaculaires de violence meurtrière qui brisent la routine urbaine – la police militaire tue en moyenne 2 personnes par jour à São Paulo –, nous décrirons le quotidien des acteurs impliqués dans les régimes normatifs de l’État et du « monde du crime » local, en mettant l’accent sur les conflits et les négociations entre les polices de l’État et les politiques du Premier commando de la capitale ou Pcc (la principale faction criminelle de São Paulo). On constatera que la « pacification » de São Paulo durant les années 2000 – les homicides ont chuté de 62 % dans l’État – s’est appuyée sur l’action du Pcc consistant à diffuser quotidiennement des valeurs partagées de « paix entre marginaux » et de « guerre contre le système ». Cette « pacification » n’est donc pas le fruit d’une politique étatique de réduction de la criminalité violente, mais plutôt l’expression de l’expansion sociale, économique et politique du « monde du crime ».

Mots-clés

  • Brésil
  • São Paulo
  • criminalité
  • conflit urbain
  • Premier commando de la capitale (Pcc)
  • pacification
  • médiation
  • routine
  • favelas

English

The Ordinary WarEthnographic Notes of Urban Conflict in São Paulo (Brazil)This article proposes an ethnography of contemporary urban conflict in Sao Paulo at different scales of analysis : from face-to-face interactions in the streets, I analyze an empirical situation of conflict that allows us to critic the terms of public debate on urban violence and public security in Brazil. Rather than analyse spectacular violence events that break the urban routine – the military police kill an average of two people per day in São Paulo –, this text describes the daily routines of the actors involved in state regulatory regimes and the « world of crime ». The focus is on conflicts and silent routine negotiations between state police and the policies of the First Command of the Capital (Pcc), the main faction of the country. I argue that the « pacification » of São Paulo during the 2000s – homicide rates fell by 62% in the state – was based on the action of the Pcc that routinely disseminates shared values of « peace among criminals » and « war on the system ». This « pacification » is therefore not based on reducing violent crime, but on the social, economic and political expansion of the « criminal world ».

Keywords

  • Brazil
  • São Paulo
  • crime
  • urban conflict
  • First Command of the Capital (Pcc)
  • pacification
  • mediation
  • routinely
  • favelas

Plan de l'article

  1. En quête de renforts
  2. En croisant les échelles
© 2010-2017 Cairn.info