Accueil Revues Revue Numéro Article

Le journal de l'école de Paris du management

2005/6 (N°56)


ALERTES EMAIL - REVUE Le journal de l'école de Paris du management

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 7 - 7 Article suivant
1

Gérard Mulliez, propriétaire d’Auchan et deuxième fortune de France, a sur la gestion des idées qui méritent attention, mais qu’on ne rencontre guère dans les traités de management. Dans une interview d’Enjeux les Échos (avril 2003, p. 78), il dit : « Une entreprise, c’est deux mille détails à régler. Quand vous en avez réglé mille huit cents, vous perdez encore de l’argent. Quand vous en avez réglé mille neuf cents, vous commencez à en gagner. Quand vous en avez réglé mille neuf cent cinquante, vous pouvez dupliquer la formule. »

2

Voilà qui n’évoque guère les idées stratégiques, l’animation d’équipes, les ERP d’avant-garde, c’est-à-dire les moyens chatoyants usuellement cités pour expliquer les succès en affaires. Mais ce n’est pas exclusif. Napoléon disait : « Une armée marche sur son ventre », expression qui signifiait qu’avant de nourrir les canons de poudre et de boulets il faut nourrir les soldats. Quand on songe aux centaines de milliers d’hommes qu’il a dirigés, on entrevoit le nombre de détails qu’il lui a fallu régler. Il lui fallait aussi penser bien sûr en stratège et en tacticien ; mais sans ces détails, pas de victoires.

3

Ce numéro du journal relate quatre aventures très différentes, quatre beaux succès que l’on pourrait décrire et expliquer en termes stratégiques, et ce ne serait pas faux. Mais j’ai relevé dans ces quatre invocations des détails sans prestige, des détails au sens de Gérard Mulliez, qu’il a fallu régler pour réussir.

4

Arcelor : cette gigantesque opération, jusqu’ici fort réussie (ce qui n’est pas le plus fréquent dans l’univers des fusions) n’a pas été fondée sur l’affichage d’une culture commune, malgré la forte cohérence technique de la sidérurgie, mais au contraire, à entendre son président Guy Dollé, sur une extrême attention apportée aux singularités de chaque site. « Je ne crois pas, dit-il, qu’on puisse changer la culture des gens, on peut tout au plus la comprendre. » Cela s’est concrétisé par un road show à travers l’Europe et les deux Amériques pour rencontrer la quasi-totalité des équipes par petits groupes.

5

L’A380 : compte tenu de la dispersion des sites de production des divers composants de ce gigantesque avion de ligne, et de l’impossibilité de les rassembler par la voie des airs, il faut parcourir des routes étroites, passer sous des ponts, se déplacer la nuit pour ne pas trop déranger. On est loin des techniques d’avant-garde de l’avionique ; cela évoque plutôt les problèmes des Égyptiens antiques pour construire des pyramides avec leurs énormes blocs de pierre.

6

L’association Accomplir : animer la vie collective des habitants d’un quartier central de Paris est une belle œuvre. Elle demande beaucoup d’énergie de la part des bénévoles, mais, et c’est là le détail qui m’a frappé, énormément de textes à rédiger, à reproduire, à diffuser. Paperasses, disent les esprits chagrins, détails essentiels à mon avis.

7

Le nettoyage des rues de Paris : l’orateur, élu en charge de la propreté de la voirie, s’est donné pour programme de mettre sérieusement au travail les onze mille fonctionnaires affectés à cette mission. Avant lui, le seul moyen de commandement était l’écrit, notes de services rédigées dans une langue peu accessible à leurs destinataires, dont certains ne savaient même pas lire. Il a pris le parti d’aller les rencontrer et de leur parler. C’est beaucoup plus long, mais cela marche.

8

Ainsi, rien ne marche ici-bas sans une méticuleuse attention portée aux faits élémentaires. Pour ceux que cela gêne d’associer Dieu à cette vérité, je me bornerai à conclure que la bonne gestion, c’est de grands efforts sur de petites choses, comme disait Barenton.

Pour citer cet article

Riveline Claude, « Idées. Dieu est dans les détails », Le journal de l'école de Paris du management, 6/2005 (N°56), p. 7-7.

URL : http://www.cairn.info/revue-le-journal-de-l-ecole-de-paris-du-management-2005-6-page-7.htm
DOI : 10.3917/jepam.056.0007


Article précédent Pages 7 - 7 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback