Accueil Revues Revue Numéro Article

Le journal de l'école de Paris du management

2008/3 (N°71)


ALERTES EMAIL - REVUE Le journal de l'école de Paris du management

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 7 - 7 Article suivant
1

« Je suis né simple soldat. Les curés qui m’enseignèrent ce qu’ils savaient, et que je sus promptement aussi bien qu’eux, ne s’y trompèrent jamais ; et ils considéraient mes étonnantes versions à peu près comme nous faisons pour les nids des oiseaux ou l’hydrographie des castors : cela étonne en d’humbles bêtes. »

2

Alain. Propos. 10 juin 1922

3

Dans les pages ci-après se trouve commenté le succès du film « La Marche de l’Empereur », qui met en scène les manchots, pingouins nageurs de l’antarctique. Ces sympathiques oiseaux affrontent des conditions climatiques qui interdisent toute vie autour d’eux, et ils survivent et se reproduisent grâce à des comportements étonnamment adaptés et évolués, parcourant des distances phénoménales, conservant de la nourriture dans leurs entrailles pendant des semaines pour nourrir leur progéniture, et faisant preuve d’une fidélité conjugale et d’une tendresse parentale exemplaires.

4

Toutes proportions gardées, c’est à des impressions voisines que conduit la lecture des autres comptes rendus de réunions rassemblés dans le présent numéro. On y apprend que des pays traditionnellement considérés comme très en retard sur la voie du développement économique se révèlent soudainement de redoutables prédateurs, produisant des capitalistes entrepreneurs qui rachètent les fabricants automobiles britanniques haut de gamme après la sidérurgie européenne, comme les Indiens Tata et Mittal, et l’on recueille de fascinants détails sur le rayonnement mondial du chimiste belge Solvay et son dynamisme actuel. Pensez donc, un Belge !

5

Réciproquement, et cela prouve qu’on est toujours le pingouin de quelqu’un, on découvre avec surprise que les électriciens français, réputés engoncés dans leur étatisme et leur syndicalisme, vont amicalement dispenser des leçons à leurs collègues américains. Le Français Danone, producteur de produits alimentaires courants, se révèle un innovateur hardi et admiré en matière de management, domaine où la suprématie américaine a été longtemps la norme.

6

Comment rendre compte de tous ces étonnements, et de ces bouleversements dans les échelles de valeurs ? Partons du philosophe Alain, qui fut l’un des professeurs et des auteurs français les plus importants du xxe siècle. C’était essentiellement un paysan normand, cette terre qui récompense l’effort mais qui exige la persistance dans l’effort. C’est le même genre de vertu qui explique les étonnants succès rassemblés ici, depuis les manchots jusqu’à Danone.

7

On imagine les essais, échecs, sélections et adaptations qui ont abouti à cette extraordinaire adéquation entre une nature hostile et des oiseaux merveilleusement socialisés. Les grandes familles d’entrepreneurs indiens ne sont pas des débutants, car ils ont bâti leur compétence à l’échelle des siècles. Il en va de même de la famille Solvay, toujours aux commandes de l’empire qu’elle a patiemment bâti depuis le xixe siècle. EDF, le premier électricien du monde, a une pratique vieille de cinquante ans de la cohérence entre la production et la distribution. Danone poursuit, notamment grâce à son caractère familial, le double projet économique et social de son fondateur, qui plaça d’emblée le souci de l’épanouissement des hommes au premier rang de ses objectifs.

8

Durée, cohérence, patience, telles sont les sources de ces étonnantes réussites. Elles sont l’illustration de cet adage cher au regretté Raymond Fischesser, directeur puis président de l’École de mines de Paris : « On est toujours sur la bonne voie, à condition qu’on ne se laisse pas distraire. »

Pour citer cet article

Riveline Claude, « Idées. Cela étonne en d'humbles bêtes », Le journal de l'école de Paris du management, 3/2008 (N°71), p. 7-7.

URL : http://www.cairn.info/revue-le-journal-de-l-ecole-de-paris-du-management-2008-3-page-7.htm
DOI : 10.3917/jepam.071.0007


Article précédent Pages 7 - 7 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback