Accueil Revues Discipline (Géographie) Revue Numéro Résumé

Méditerranée

2006/1 (n° 106)



Article précédent Pages 113 - 124 Article suivant

Résumé

Français

Au cours des années 1980, la gouvernance des services urbains a évolué à l’échelle mondiale : en passant d’une gestion administrée à un recours généralisé au secteur privé, les services collectifs sont devenus accessibles à travers les règles du marché et non plus celles de l’économie publique. À l’invitation des instances internationales, et face à une urbanisation rapide et une décentralisation institutionnelle, une multiplication des partenariats « public-privé » est apparue entre des collectivités délégantes et des firmes privées délégataires, le plus souvent étrangères. Nous observerons la mise en œuvre de cette nouvelle gouvernance des services urbains dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement et des transports en commun intra-urbains dans les contextes des métropoles littorales marocaines (Casablanca, Tanger, Tétouan et Rabat).

English

In the 1980s, the provision of urban services evolved to a world scale when public management in many cities ceded its authority to the private sector. Propelled by rapid urbanization and institutional decentralization, this shift made providing city services responsive to market forces. In Morocco, public-private partnerships have most often involved contracts with foreign firms which assure water, trash removal, and intra-urban public transport. This phenomenon is studied here in the context of the coastal cities of Casablanca, Tangiers, Tétouan and Rabat.

Plan de l'article

  1. 1. Les firmes concessionnaires dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Maroc : genèse et premiers résultats
    1. 1.1. Casablanca : La Lydec 
    2. 1.2. Tanger et Tétouan : Société des eaux et d’électricité du Nord12
    3. 1.3. Éléments de résultats des firmes délégataires des services d’eau potable et d’assainissement.
      1. •La capacité d’investissement des opérateurs
      2. •Assainissement liquide et développement durable
      3. •Accès généralisé à l’eau et à l’assainissement
    4. 1.4. Eléments de conclusion
  2. 2. Les entreprises de transport collectif et la délégation de service public au Maroc : expériences de Casablanca et Rabat
    1. 2.1. Rappel des spécificités du secteur des transports collectifs
    2. 2.2. L’histoire résumée du statut des entreprises de transport public à Casablanca
    3. 2.3. La gestion déléguée de service public à M’dina Bus
    4. 2.4. Un premier bilan plutôt négatif
    5. 2.5. L’expérience de Rabat-Salé
    6. 2.6. La situation critique de la RATR en 2005
    7. 2.7. Le projet de délégation de service
    8. 2.8. Les opérateurs internationaux de transport public et le Maroc
  3. Conclusion : un schéma encore en gestation
  4. Eau et assainissement :
  5. Transports urbains :
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback