Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Méditerranée

2015/2 (125)


ALERTES EMAIL - REVUE Méditerranée

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 51 - 62 Article suivant

Résumé

Français

Sebkhet Ennjila est une petite sebkha du littoral oriental tunisien séparée de la mer par un cordon littoral fossile d’âge tyrrhénien et entourée par une zone d’épandage « garaa ». La naissance de cette sebkha remonte au Tyrrhénien ou probablement avant lorsqu’un petit cordon littoral interne segmenté par quelques graus a commencé à isoler un plan d’eau sous forme d’une lagune semi-fermée. La formation d’un deuxième cordon plus épais et sa dunification pendant l’Eutyrrhénien ont isolé complètement la lagune devenant alors fermée. Après le Tyrrhénien, la lagune va évoluer comme une sebkha continentale offrant les conditions favorables à l’endoréisme et à la formation des dunes d’argiles (lunettes).
Le régime hydrologique de la sebkha est commandé par le caractère semi-aride du climat et l’aspect saisonnier des pluies mais sa fonction hydrologique prend une grande ampleur lorsque l’eau inonde toute la zone d’épandage. Un canal creusé dans le cordon tyrrhénien à l’époque antique a été réhabilité au début du vingtième siècle pour évacuer l’eau vers la mer lors des grandes inondations. La remise du canal en fonction a permis une communication occasionnelle avec la mer et a rendu la pêche possible dans la sebkha au lendemain de chaque inondation. Quant à la garaa, son aspect inondable explique l’absence d’établissement humain aussi bien antique qu’actuel. L’occupation du sol y est caractérisée par une mise en culture tirant profit des eaux d’épandage.

Mots-clés (fr)

  • lagune
  • Sahel tunisien
  • cordon littoral
  • canal
  • Ennjila
  • sebkha
  • inondation

English

The evolution of Ennjila paleolagoon-sebkha and its surrounding lands (Tunisian Sahel, Eastern coast of Tunisia) ‪Sebkhet Ennjila is a little sebkha of Tunisia’s eastern coast, separated from the sea by a strong fossil Tyrrhenian beach-ridge and surrounded by a flood surface “‪ ‪garaa‪ ‪”. The birth of the sebkha goes back to the Tyrrhenian or may be before, when a narrow inner beach-ridge, segmented by some passes, has begun to separate a water surface in the form of a semi-closed lagoon. The formation of a second thick beach-ridge with a dune border in the Eutyrrhenian has separated completely the lagoon becoming so closed. After the Tyrrhenian, the lagoon will evolve as a continental sebkha offering good conditions for the endoreism and the forming of lunettes.
The hydrologic regime of the sebkha is commanded by the semi-arid character of climate and seasonal aspect of rains but its hydrological function grows in size when the water floods all the ‪ ‪garaa‪ ‪ or the spreading area. A canal dug through the Tyrrhenian beach-ridge in the ancient historic time was recommissioned in the early twentieth century to drain pluvial water into the sea when floods occur. The restoration of the canal has allowed occasional communication with sea and fishing in the sebkha after every flood. As for the ‪ ‪garaa‪ ‪, the constant inundation (or soil saturation) explains the lack of ancient as well as recent human centers. The settlement is characterized by dry farming that takes profit from spreading pluvial water.‪

Mots-clés (en)

  • lagoon
  • Tunisian Sahel
  • beach-ridge
  • canal
  • Ennjila
  • sebkha
  • flood

Plan de l'article

  1. I - Caractéristiques topographiques et hydrologiques de la sebkha et de son bassin versant
    1. 1.1 - Topographie du bassin versant
    2. 1.2 - Caractéristiques hydrographiques et hydrologiques
  2. 2 - Naissance et évolution de la lagune
    1. 2.1 - Les unités géomorphologiques
    2. 2.2 - Essai de reconstitution de l’évolution spatio‑temporelle de la lagune
  3. 3 - L’Homme et la sebkha
    1. 3.1 -L’installation et l’occupation humaine
    2. 3.2 - Le canal d’El Alia
    3. 3.3 - L’‫évolution récente de l‪ ‫’‪occupation du sol
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback